Une nouvelle agence de la démocratie locale en Turquie - Appel à partenaires

L'engagement de ALDA envers le développement de la démocratie locale et la promotion de la bonne gouvernance locale a été au cœur de sa mission depuis le tout début. En même temps, l'association ne cesse de se développer, en encourageant la création d'Agences de la Démocratie Locale (ADL), dont le rôle est d'impliquer la participation des citoyens, d'encourager la création de réseaux locaux, et de servir de lien entre la population et l'administration. Ainsi, jusqu'à présent, ALDA est heureuse d'avoir été activement impliquée dans la création de 15 LDA dans plusieurs pays.

ALDA travaille actuellement à l'ouverture d'une nouvelle Agence de la Démocratie Locale en Turquie, dans la municipalité d'Edremit. Ainsi, compte tenu de la richesse et de la diversité culturelles de ce pays méditerranéen, et de son rôle de "carrefour des deux mondes" - l'Europe d'un côté, l'Asie de l'autre - ALDA recherche maintenant des partenaires intéressés (autorités locales/régionales et associations). Ces derniers seront impliqués dans le lancement de ALDA, ayant la possibilité de partager leur expérience et de rejoindre le groupe des acteurs internationaux.



More in depth, this LDA will have the mission to promote good local governance, citizens’ participation and sustainable development; while ensuring mediation between the civil society and the local authorities. In addition, the Agency will be in charge of:

  • Soutenir l'approche participative dans le processus de prise de décision au niveau local, 
  • Aider les autorités locales à travailler de manière ouverte. 

Similarly, it will take care of strengthening the information exchange and the development of the network among actors in Turkey, as well as other LDAs, Countries and European actors. Few events and meeting are already planned, such as future partners’ meeting is scheduled for September; and the opening of the LDA in October.

ALDA se réjouit de ce grand moment de croissance, non seulement pour l'association elle-même, mais aussi pour l'amélioration et le développement global de la démocratie en Europe et au-delà.

***
Si vous êtes intéressé par cet appel, veuillez contacter

Mme Giulia Sostero à M. Francesco Pala à l'adresse
M. Francesco Pala à l'adresse francesco.pala@alda-europe.eu


ALDA rejoint la 19ème Semaine Européenne des Régions et des Villes 2021 en tant que partenaire !

"EU Regions Week": Rejoignez le débat et réservez la date de l'atelier en ligne "Boosting territorial recovery through innovative citizens' participation" qui aura lieu le 12 octobre de 14:30 à 16:00.

Les inscriptions sont ouvertes à partir du 30 août 2021!

La 19e, édition de la Semaine européenne des régions et des villes (#EURegionsWeek) - le plus grand événement annuel à Bruxelles consacré à la politique de cohésion - se déroulera du 11, to the 14, au 14 octobre sous le slogan "Ensemble pour la relance"L'événement, organisé par la direction générale de la politique régionale et urbaine (DG REGIO) de la Commission européenne et le Comité européen des régions (CoR), réunira des responsables politiques, des décideurs, des experts et des praticiens de la politique de cohésion, ainsi que des acteurs du monde des affaires, du secteur bancaire, des organisations de la société civile, du monde universitaire, des institutions européennes et des médias, afin de discuter des défis communs aux régions et aux villes d'Europe et d'examiner les solutions possibles. 

Comme l'année dernière, nous sommes ravis d'annoncer que ALDA jouera un rôle actif dans cette plateforme unique de communication et de mise en réseau, en rejoignant en tant que partenaire officiel, avec le Partenariat européen pour la démocratie avec le workshop "Stimuler la récupération territoriale par une participation innovante des citoyens" qui aura lieu le 12, octobre 2021 de 14h30 à 16h00.


S'appuyant sur des bonnes pratiques vertueuses, l'atelier fournira des exemples concrets de processus participatifs.


L'engagement des citoyens dans la gouvernance locale s'est avéré crucial pour poursuivre des objectifs multidimensionnels, et ainsi obtenir des résultats durables et à long terme dans un processus de relance. L'atelier sera un espace de dialogue sur le rôle clé joué par les processus participatifs pour répondre aux besoins des personnes et stimuler les processus de développement durable au niveau territorial.

Impliquant des citoyens, des autorités locales et régionales, des organisations de la société civile et des réseaux internationaux, la session abordera les défis les plus urgents liés à

  • L'environnement ;
  • la numérisation;
  • à l'inclusion sociale et à l'économie,

en réfléchissant à la manière dont les approches participatives peuvent stimuler la relance post-pandémie des villes de l'UE.

S'appuyant sur la riche expérience de ALDA et de l'EPD, l'atelier stimulera un débat multipartite inspirant pour identifier les besoins sociétaux qui représentent le principal point de départ pour stimuler un plan de relance efficace et durable. S'appuyant sur des bonnes pratiques vertueuses dans les domaines de l'environnement, de la numérisation, de l'inclusion sociale et de l'économie, l'atelier fournira des exemples concrets de processus participatifs qui, grâce à l'implication active des communautés locales, ont contribué à améliorer la gouvernance locale.

À la lumière de la pandémie de COVID-19, et compte tenu des restrictions liées à la santé et à la sécurité (sécurité sociale), la #EURegionsWeek 2021 se déroulera sous un format numérique.

Nous vous invitons à jeter un coup d'œil au programme de la semaine des régions de l'UE et à vous inscrire à cet événement ainsi qu'à de nombreux autres! Le processus d'inscription sera ouvert le 30 août 2021 et est entièrement gratuit, disponible exclusivement sur le site web de l'événement!

***
Pour en savoir plus sur la DG REGIO visitez le site web

Read more about  European Committee of the  Regions (ici 

Plus d'informations sur EPD sur ce lien


Le président et le vice-président de ALDA à Brtonigla-Verteneglio

Le 3 août, le Président de ALDA Oriano Otočan et le Vice-président Alessandro Perelli ont visité la municipalité de Brtonigla-Verteneglio, en Croatie.

Ils y ont rencontré le délégué de l'Agence de la démocratie locale basée dans la ville, Umberto Ademollo, et ont eu une réception avec le maire de Brtonigla-Verteneglio, Neš Sinožić.

Créée en 1996, le LDA Brtonigla-Verteneglio est l'une des toutes premières ADL, qui s'est toujours distinguée pour être très active dans le domaine du volontariat des jeunes, entre autres.

En outre, cette visite a également été l'occasion de consolider davantage la coopération déjà forte et durable avec la municipalité de Brtonigla-Verteneglio, dont le maire a exprimé le souhait de s'impliquer de plus en plus dans les projets ALDA qui favorisent le développement local. En effet, précise Sinožić, l'administration est profondément engagée à renforcer la qualité des services liés au tourisme local et donc à participer à des projets et actions favorisant l'internationalisation et la promotion de la Commune et stimulant la création de partenariats et l'échange de bonnes pratiques avec des municipalités ayant des caractéristiques et des objectifs similaires.


Addressing the Committee of Ministers of the Council of Europe

Antonella Valmorbida – ALDA Secretary General

addressing the Committee of Ministers of the Council of Europe

On the first panel opening the dialogue with Civil Society on elections mechanmism and participation after the Covid 19

 

Excellencies, dear all participants and friends from the panel,

It is a great privilege for ALDA – the European Association for Local Democracy, to take the floor in such a distinguished panel addressing you all those difficult times. I speak on behalf of our 350 members (local authorities and civil society groups) from all over Europe and beyond, committed to the cause of local democracy and citizens participation. We were established by the Councill of Europe 20 years ago and we have structured relationship with the Congress of local and regional authorities and now with the Centre of Expertise for good governance. We implemented so far almost 450 projects, which had an impact on  about 25 millions of people.

Antonella Valmorbida – ALDA Secretary General

addressing the Committee of Ministers of the Council of Europe

On the first panel opening the dialogue with Civil Society on elections mechanmism and participation after the Covid 19

 

Excellencies, dear all participants and friends from the panel,

It is a great privilege for ALDA – the European Association for Local Democracy, to take the floor in such a distinguished panel addressing you all those difficult times. I speak on behalf of our 350 members (local authorities and civil society groups) from all over Europe and beyond, committed to the cause of local democracy and citizens participation. We were established by the Councill of Europe 20 years ago and we have structured relationship with the Congress of local and regional authorities and now with the Centre of Expertise for good governance. We implemented so far almost 450 projects, which had an impact on  about 25 millions of people.


ALDA apporte ELoGE en Croatie et en Macédoine du Nord

Le 29 mars dernier, a eu lieu, par vidéoconférence, la " Plateforme européenne des parties prenantes de la stratégie pour l'innovation et la bonne gouvernance au niveau local" - une session importante organisée par le Conseil de l'Europe pour examiner l'état de la démocratie et de la bonne gouvernance dans les pays membres du CoE. Cette évaluation a été réalisée selon le Label européen d'excellence en matière de gouvernance (ELoGE) et les 12 principes de bonne gouvernance.

L'ALDA a reçu l'accréditation pour mettre en œuvre le label ELoGE en Croatie et en Macédoine du Nord jusqu'en juin 2023

Plus particulièrement, la réunion a été l'occasion pour l'ALDA, et d'autres organisations européennes, de présenter les demandes d'accréditation et de renouvellement pour mettre en œuvre ELoGE dans les territoires ciblés.

Nous sommes donc fiers et enthousiastes d'annoncer que l'ALDA a reçu l'accréditation pour mettre en œuvre ELoGE en Croatie et en Macédoine du Nord jusqu'en juin 2023.

De la même manière que nos actions passées en Moldavie et en Ukraine, au cours des deux prochaines années, l'ALDA dispensera des formations spécialisées aux autorités locales et régionales, aux organisations de la société civile et aux citoyens d'environ 15 municipalités de Croatie et de Macédoine du Nord. Ces cours fourniront à ces acteurs une connaissance approfondie des processus et outils démocratiques, permettant et contrôlant la mise en œuvre des 12 principes de bonne gouvernance démocratique au niveau local

Nous nous réjouissons de poursuivre notre mission d'autonomisation des collectivités locales dans toute l'Europe élargie, en travaillant côte à côte avec le Conseil de l'Europe et le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux, grâce à notre partenariat solide et à notre vision commune.

Le 29 mars dernier, a eu lieu, par vidéoconférence, la " Plateforme européenne des parties prenantes de la stratégie pour l'innovation et la bonne gouvernance au niveau local" - une session importante organisée par le Conseil de l'Europe pour examiner l'état de la démocratie et de la bonne gouvernance dans les pays membres du CoE. Cette évaluation a été réalisée selon le Label européen d'excellence en matière de gouvernance (ELoGE) et les 12 principes de bonne gouvernance.

L'ALDA a reçu l'accréditation pour mettre en œuvre le label ELoGE en Croatie et en Macédoine du Nord jusqu'en juin 2023

Plus particulièrement, la réunion a été l'occasion pour l'ALDA, et d'autres organisations européennes, de présenter les demandes d'accréditation et de renouvellement pour mettre en œuvre ELoGE dans les territoires ciblés.

Nous sommes donc fiers et enthousiastes d'annoncer que l'ALDA a reçu l'accréditation pour mettre en œuvre ELoGE en Croatie et en Macédoine du Nord jusqu'en juin 2023.

De la même manière que nos actions passées en Moldavie et en Ukraine, au cours des deux prochaines années, l'ALDA dispensera des formations spécialisées aux autorités locales et régionales, aux organisations de la société civile et aux citoyens d'environ 15 municipalités de Croatie et de Macédoine du Nord. Ces cours fourniront à ces acteurs une connaissance approfondie des processus et outils démocratiques, permettant et contrôlant la mise en œuvre des 12 principes de bonne gouvernance démocratique au niveau local

Nous nous réjouissons de poursuivre notre mission d'autonomisation des collectivités locales dans toute l'Europe élargie, en travaillant côte à côte avec le Conseil de l'Europe et le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux, grâce à notre partenariat solide et à notre vision commune.


On the EU accession process of North Macedonia

In December 2020, North Macedonia didn’t get the long expected date for start of the negotiation process for EU accession due to opposition from its neighbour country, Bulgaria. This EU member state is opposing to North Macedonia starting EU accession before resolving some historical questions.

While considering the reasons of every parts and the importance of history in building up the future, this step represents a disappointment for ALDA because of the strategic importance it gives to the accession of the countries of the Balkans to the EU.

In December 2020, North Macedonia didn’t get the long expected date for start of the negotiation process for EU accession due to opposition from its neighbour country, Bulgaria. This EU member state is opposing to North Macedonia starting EU accession before resolving some historical questions.

While considering the reasons of every parts and the importance of history in building up the future, this step represents a disappointment for ALDA because of the strategic importance it gives to the accession of the countries of the Balkans to the EU.


Sisak après le tremblement de terre : portrait d'une nouvelle réalité

Toute la comtée de Sisak a été secouée le 29 décembre 2020, quelques minutes après 12h. Alors que l'épicentre n'était qu'à 5 km de Petrinja, le tremblement de terre a touché toute la région, et particulièrement les villes de Glina et Sisak.

D'une manière différente, l'ALDA elle-même a été secouée ce jour-là : cette nouvelle choquante nous a tous laissés stupéfaits et impuissants face à la catastrophe qui se déroulait dans l'une des villes où l'ALDA est née : à Sisak.

Sisak abrite en fait la troisième Agence de la démocratie locale jamais créée, ouverte en 1996, avant même la création de l'ALDA. L'ADL Sisak était initialement dirigée par Antonella Valmorbida, aujourd'hui secrétaire générale de l'ADL, qui a ensuite passé le relais à Paula Rauzan, la déléguée actuelle.

L'ADL Sisak, depuis ses débuts, a été une ressource précieuse pour la population locale grâce à ses activités constantes menées en partenariat avec la municipalité de Sisak, membre de l'ADL depuis 2009 et d'autres organisations de la société civile du territoire.

Aujourd'hui, l'ADL est une institution renommée dans la ville et dans la comtée, ainsi qu'un acteur clé pour le développement de la région, dont les locaux accueillent (ou – en fait -, accueillaient) le Centre de bénévolat de Sisak.

Paula, malgré toutes les nouvelles sur les médias de masse et locaux, comment est la situation dans la ville, comment la décrieriez-vous ?

Ici, à Sisak, les choses avancent lentement, mais constamment. Néanmoins, il y a un sentiment général de confusion et de chaos. Ce qui s'est passé était totalement imprévisible et nous a pris au milieu des vacances de Noël, une période de l'année où les gens qui vivent et travaillent à l'étranger rentrent chez eux et où la ville est très peuplée.

Ce qui me choque chaque jour quand je me promène dans la ville, c'est de constater que presque aucun bâtiment n'a "survécu" au tremblement de terre. En ce moment même, Sisak est une ville complètement dépourvue d'institutions et de services, physiquement parlant, la majorité des constructions, de la municipalité aux supermarchés, magasins, maisons et même écoles ayant subi d'importants dégâts structurels et ne sont pas sûres d'être utilisées.

Aujourd'hui, Sisak est une ville où seules quelques institutions publiques ont encore leurs locaux, et la routine de la vie quotidienne des gens communs est extrêmement difficile compte tenu des services de base. Nous vivons dans un endroit où plus rien ne peut être donné pour acquis. Hier, je me suis demandé si à Sisak, il restait encore des teinturiers.

De plus, dans certaines parties de la ville, les bâtiments semblent être en bon état, à première vue ; au contraire, plus on s'approche, plus les dégâts structurels sont visibles.

Ma la perdita più grande di tutte è sicuramente la perdita di vite umane. Finora il terremoto ha causato la morte di 7 persone.

Quand je marche en ville, je réalise que presqu'aucun bâtiment est "survecu" au tremblement de terre

Come funziona la gestione della crisi? Come vengono gestiti gli aiuti?

Je dois avouer que la solidarité dont font preuve les individus, les associations, les entreprises est énorme. Les institutions font également leur partie, mais il est vraiment étonnant de voir le nombre d'organisations et d'initiatives non formelles qui ont pris le terrain pour nous aider.

Parmi tous les problèmes, le plus important est probablement le grand nombre de personnes qui se retrouvent sans maison et sans endroit où dormir. De plus, cet hiver a été particulièrement froid et la neige a commencé à tomber le lendemain du tremblement de terre. La plupart des efforts se concentrent maintenant à la fois sur la cartographie des personnes en détresse, dont beaucoup se trouvent dans des endroits reculés du comté, et sur la recherche de solutions temporaires pour aider ces personnes à survivre à la saison.

 

Quelles sont les conditions de l'ADL Sisak ?

Malheureusement, l'ADL Sisak n'a plus ses locaux. Le bâtiment est toujours debout, mais il a subi des dégâts importants dans toutes ses parties et son utilisation n'est pas recommandée.

Cependant, la situation est la même pour un grand nombre d'OSC : Je ne peux rappeler que quelques associations qui ont encore leurs locaux. Malgré cela, toutes les organisations continuent à travailler. Les gens se réunissent en fait à l'extérieur, dans la neige.

Pour en revenir à l'ADL Sisak, conformément à notre mission qui est de soutenir les processus démocratiques locaux, nous réorientons notre travail et celui des bénévoles pour être aussi utiles que possible aux citoyens.

Notre personnel est maintenant actif sur deux fronts: nous essayons de terminer toutes les activités en cours ainsi que tous les rapports de projets (une tâche classique à cette période de l'année). Nous allons ensuite dresser la carte des besoins de la communauté pour apporter une aide spécifique: le LDA Sisak a une forte composante de bénévolat, c’est pourquoi nous canalisons donc les énergies et les forces en fonction de la situation.

En retour, je dois vraiment remercier le Centre croate de développement du bénévolat qui nous apporte un grand soutien. En fait, tous nos réseaux nous apportent un grand soutien, et en particulier l’ALDA et le South East European Youth Network.

Paula, en tant que déléguée de l'ADL Sisak, comment votre quotidien a-t-il changé ?

Ma nouvelle routine quotidienne... en fait, je suis presque toute la journée au téléphone !

Il est impossible de faire des projets pour la journée et la situation et les priorités changent d'heure en heure. C'est pourquoi j'essaie toujours d'être en contact avec des collègues, des bénévoles et d'autres organisations. En tant qu'organisations de la société civile, nous essayons de coopérer et de nous entraider autant que possible.

Que va-t-il se passer ensuite ?

La situation est très imprévisible, tout d'abord parce que la terre n'a pas encore cessé de trembler. Chaque jour, de nouvelles secousses mineures viennent aggraver la situation et l'état des bâtiments.

La seule chose certaine est que cette région aura besoin d'aide pendant longtemps, d'un point de vue économique et social. En effet, si l'on considère la situation dans une perspective plus large, tout cela vient s'ajouter à la pandémie de covid-19 déjà existante et le risque et l'incertitude croissants aggravent l'état de santé mentale des personnes.

Pour conclure, il existe une autre menace pour la ville et sa population: l'exode des personnes et des activités commerciales. Nombreux sont ceux qui ont quitté la région après le tremblement de terre: simples citoyens et hommes d'affaires, sachant que plusieurs centaines d'entreprises ont perdu leurs locaux.

Cette situation représente une menace pour l'ensemble de la région, qui pourrait se retrouver vide et vidée d'une partie importante de sa composante sociale et économique dans la période à venir.

 

See more pictures from Sisak

Toute la comtée de Sisak a été secouée le 29 décembre 2020, quelques minutes après 12h. Alors que l'épicentre n'était qu'à 5 km de Petrinja, le tremblement de terre a touché toute la région, et particulièrement les villes de Glina et Sisak.

D'une manière différente, l'ALDA elle-même a été secouée ce jour-là : cette nouvelle choquante nous a tous laissés stupéfaits et impuissants face à la catastrophe qui se déroulait dans l'une des villes où l'ALDA est née : à Sisak.

Sisak abrite en fait la troisième Agence de la démocratie locale jamais créée, ouverte en 1996, avant même la création de l'ALDA. L'ADL Sisak était initialement dirigée par Antonella Valmorbida, aujourd'hui secrétaire générale de l'ADL, qui a ensuite passé le relais à Paula Rauzan, la déléguée actuelle.

L'ADL Sisak, depuis ses débuts, a été une ressource précieuse pour la population locale grâce à ses activités constantes menées en partenariat avec la municipalité de Sisak, membre de l'ADL depuis 2009 et d'autres organisations de la société civile du territoire.

Aujourd'hui, l'ADL est une institution renommée dans la ville et dans la comtée, ainsi qu'un acteur clé pour le développement de la région, dont les locaux accueillent (ou – en fait -, accueillaient) le Centre de bénévolat de Sisak.

Paula, malgré toutes les nouvelles sur les médias de masse et locaux, comment est la situation dans la ville, comment la décrieriez-vous ?

Ici, à Sisak, les choses avancent lentement, mais constamment. Néanmoins, il y a un sentiment général de confusion et de chaos. Ce qui s'est passé était totalement imprévisible et nous a pris au milieu des vacances de Noël, une période de l'année où les gens qui vivent et travaillent à l'étranger rentrent chez eux et où la ville est très peuplée.

Ce qui me choque chaque jour quand je me promène dans la ville, c'est de constater que presque aucun bâtiment n'a "survécu" au tremblement de terre. En ce moment même, Sisak est une ville complètement dépourvue d'institutions et de services, physiquement parlant, la majorité des constructions, de la municipalité aux supermarchés, magasins, maisons et même écoles ayant subi d'importants dégâts structurels et ne sont pas sûres d'être utilisées.

Aujourd'hui, Sisak est une ville où seules quelques institutions publiques ont encore leurs locaux, et la routine de la vie quotidienne des gens communs est extrêmement difficile compte tenu des services de base. Nous vivons dans un endroit où plus rien ne peut être donné pour acquis. Hier, je me suis demandé si à Sisak, il restait encore des teinturiers.

De plus, dans certaines parties de la ville, les bâtiments semblent être en bon état, à première vue ; au contraire, plus on s'approche, plus les dégâts structurels sont visibles.

Ma la perdita più grande di tutte è sicuramente la perdita di vite umane. Finora il terremoto ha causato la morte di 7 persone.

Quand je marche en ville, je réalise que presqu'aucun bâtiment est "survecu" au tremblement de terre

Come funziona la gestione della crisi? Come vengono gestiti gli aiuti?

Je dois avouer que la solidarité dont font preuve les individus, les associations, les entreprises est énorme. Les institutions font également leur partie, mais il est vraiment étonnant de voir le nombre d'organisations et d'initiatives non formelles qui ont pris le terrain pour nous aider.

Parmi tous les problèmes, le plus important est probablement le grand nombre de personnes qui se retrouvent sans maison et sans endroit où dormir. De plus, cet hiver a été particulièrement froid et la neige a commencé à tomber le lendemain du tremblement de terre. La plupart des efforts se concentrent maintenant à la fois sur la cartographie des personnes en détresse, dont beaucoup se trouvent dans des endroits reculés du comté, et sur la recherche de solutions temporaires pour aider ces personnes à survivre à la saison.

 

Quelles sont les conditions de l'ADL Sisak ?

Malheureusement, l'ADL Sisak n'a plus ses locaux. Le bâtiment est toujours debout, mais il a subi des dégâts importants dans toutes ses parties et son utilisation n'est pas recommandée.

Cependant, la situation est la même pour un grand nombre d'OSC : Je ne peux rappeler que quelques associations qui ont encore leurs locaux. Malgré cela, toutes les organisations continuent à travailler. Les gens se réunissent en fait à l'extérieur, dans la neige.

Pour en revenir à l'ADL Sisak, conformément à notre mission qui est de soutenir les processus démocratiques locaux, nous réorientons notre travail et celui des bénévoles pour être aussi utiles que possible aux citoyens.

Notre personnel est maintenant actif sur deux fronts: nous essayons de terminer toutes les activités en cours ainsi que tous les rapports de projets (une tâche classique à cette période de l'année). Nous allons ensuite dresser la carte des besoins de la communauté pour apporter une aide spécifique: le LDA Sisak a une forte composante de bénévolat, c’est pourquoi nous canalisons donc les énergies et les forces en fonction de la situation.

En retour, je dois vraiment remercier le Centre croate de développement du bénévolat qui nous apporte un grand soutien. En fait, tous nos réseaux nous apportent un grand soutien, et en particulier l’ALDA et le South East European Youth Network.

Paula, en tant que déléguée de l'ADL Sisak, comment votre quotidien a-t-il changé ?

Ma nouvelle routine quotidienne... en fait, je suis presque toute la journée au téléphone !

Il est impossible de faire des projets pour la journée et la situation et les priorités changent d'heure en heure. C'est pourquoi j'essaie toujours d'être en contact avec des collègues, des bénévoles et d'autres organisations. En tant qu'organisations de la société civile, nous essayons de coopérer et de nous entraider autant que possible.

Que va-t-il se passer ensuite ?

La situation est très imprévisible, tout d'abord parce que la terre n'a pas encore cessé de trembler. Chaque jour, de nouvelles secousses mineures viennent aggraver la situation et l'état des bâtiments.

La seule chose certaine est que cette région aura besoin d'aide pendant longtemps, d'un point de vue économique et social. En effet, si l'on considère la situation dans une perspective plus large, tout cela vient s'ajouter à la pandémie de covid-19 déjà existante et le risque et l'incertitude croissants aggravent l'état de santé mentale des personnes.

Pour conclure, il existe une autre menace pour la ville et sa population: l'exode des personnes et des activités commerciales. Nombreux sont ceux qui ont quitté la région après le tremblement de terre: simples citoyens et hommes d'affaires, sachant que plusieurs centaines d'entreprises ont perdu leurs locaux.

Cette situation représente une menace pour l'ensemble de la région, qui pourrait se retrouver vide et vidée d'une partie importante de sa composante sociale et économique dans la période à venir.

 

See more pictures from Sisak


Lancement de l'appel à propositions Food Wave: menons le changement!

Êtes-vous une petite organisation de la société civile dirigée par des jeunes qui promeut des modes de production et de consommation durables pour lutter contre le changement climatique?

 

C'est vous que nous cherchons!

Menez le changement et participez à notre appel à propositions avec votre idée de projet!

 

Le premier appel à propositions du projet Food Wave a été lancé et il s'adresse aux petites organisations de la société civile gérées par des jeunes qui encouragent des modes de production et de consommation durables pour lutter contre le changement climatique.

 

Quel est l'objectif de l'appel à propositions?

Le projet Food Wave – co-financé par l'UE dans le cadre du programme DEAR (Development Education and Awareness Raising Programme) et promu par la municipalité de Milan en collaboration avec ActionAid Italia, ACRA, Mani Tese et 25 partenaires de projet dans 17 pays, dont l'ALDA - soutiendra des initiatives communautaires dans le domaine des comportements de consommation alimentaire respectueux du climat et impliquera des organisations de jeunesse plus petites intéressées à se joindre à l'action mais ne disposant pas des moyens nécessaires pour le faire.

 

Quel est le montant de la subvention pour les projets?

Plus de 20 idées de projets recevront une contribution allant jusqu'à 3000 € chacun pour soutenir la lutte contre le changement climatique et créer un système alimentaire mondial équitable et durable !

"Menez le changement : participez à l'appel à propositions de la Food Wave"

Quel est l'axe thématique ?

Les projets proposés doivent aborder au moins l'un des axes thématiques suivants:

  • Régimes alimentaires durables pour réduire l'impact sur la planète et protéger les droits de l'homme.
  • Systèmes alimentaires alternatifs locaux, producteurs locaux et marchés territoriaux.
  • Lutte contre le gaspillage alimentaire.
  • Éducation à l'alimentation durable et diffusion du partage des connaissances.
  • Lutte contre le changement climatique et égalité d'accès à une alimentation saine, durable et équitable.

 

Où le projet peut-il être mis en œuvre?

Les activités doivent avoir lieu dans l'un des États membres de l'UE suivants: Belgique, Bulgarie, Croatie, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovénie, Espagne, Suède, Royaume-Uni.

 

Les activités qui se dérouleront dans les territoires directement impliqués dans le projet FOOD WAVE seront privilégiées.

Veuillez noter que les villes directement concernées sont: Almere, Brasov, Bruges, Francfort, Lisbonne, Londres, Madrid, Malmö, Manchester, Maribor, Molenbeek, Milan, Murcie, NeaSmyrni, Pest, Sofia, Strasbourg, Turin, Varsovie et Zagreb.

 

Comment postuler ?

Si vous avez besoin d’informations plus détaillées, veuillez nous contacter à l'adresse mail suivante : catchthewave@alda-europe.eu

Si vous avez besoin d’informations plus détaillées, veuillez nous contacter à l'adresse mail suivante : catchthewave@alda-europe.eu

#CatchTheWave et menez le changement!

***

RESSOURCES UTILES:

SAVE THE DATE: In order to learn more about the call requirements and hear some tips to improve your application, an online informative session will take place on February 10th at 18.00 on the Vague alimentaire’s Facebook page!

Êtes-vous une petite organisation de la société civile dirigée par des jeunes qui promeut des modes de production et de consommation durables pour lutter contre le changement climatique?

 

C'est vous que nous cherchons!

Menez le changement et participez à notre appel à propositions avec votre idée de projet!

 

Le premier appel à propositions du projet Food Wave a été lancé et il s'adresse aux petites organisations de la société civile gérées par des jeunes qui encouragent des modes de production et de consommation durables pour lutter contre le changement climatique.

 

Quel est l'objectif de l'appel à propositions?

Le projet Food Wave – co-financé par l'UE dans le cadre du programme DEAR (Development Education and Awareness Raising Programme) et promu par la municipalité de Milan en collaboration avec ActionAid Italia, ACRA, Mani Tese et 25 partenaires de projet dans 17 pays, dont l'ALDA - soutiendra des initiatives communautaires dans le domaine des comportements de consommation alimentaire respectueux du climat et impliquera des organisations de jeunesse plus petites intéressées à se joindre à l'action mais ne disposant pas des moyens nécessaires pour le faire.

 

Quel est le montant de la subvention pour les projets?

Plus de 20 idées de projets recevront une contribution allant jusqu'à 3000 € chacun pour soutenir la lutte contre le changement climatique et créer un système alimentaire mondial équitable et durable !

"Menez le changement : participez à l'appel à propositions de la Food Wave"

Quel est l'axe thématique ?

Les projets proposés doivent aborder au moins l'un des axes thématiques suivants:

  • Régimes alimentaires durables pour réduire l'impact sur la planète et protéger les droits de l'homme.
  • Systèmes alimentaires alternatifs locaux, producteurs locaux et marchés territoriaux.
  • Lutte contre le gaspillage alimentaire.
  • Éducation à l'alimentation durable et diffusion du partage des connaissances.
  • Lutte contre le changement climatique et égalité d'accès à une alimentation saine, durable et équitable.

 

Où le projet peut-il être mis en œuvre?

Les activités doivent avoir lieu dans l'un des États membres de l'UE suivants: Belgique, Bulgarie, Croatie, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovénie, Espagne, Suède, Royaume-Uni.

 

Les activités qui se dérouleront dans les territoires directement impliqués dans le projet FOOD WAVE seront privilégiées.

Veuillez noter que les villes directement concernées sont: Almere, Brasov, Bruges, Francfort, Lisbonne, Londres, Madrid, Malmö, Manchester, Maribor, Molenbeek, Milan, Murcie, NeaSmyrni, Pest, Sofia, Strasbourg, Turin, Varsovie et Zagreb.

 

Comment postuler ?

Si vous avez besoin d’informations plus détaillées, veuillez nous contacter à l'adresse mail suivante : catchthewave@alda-europe.eu

Si vous avez besoin d’informations plus détaillées, veuillez nous contacter à l'adresse mail suivante : catchthewave@alda-europe.eu

#CatchTheWave et menez le changement!

***

RESSOURCES UTILES:

SAVE THE DATE: In order to learn more about the call requirements and hear some tips to improve your application, an online informative session will take place on February 10th at 18.00 on the Vague alimentaire’s Facebook page!