Le sommet mondial sur le climat, COP26, , se tient à Glasgow, en Écosse, du 31 octobre au 12 novembre 2021. L'acronyme COP signifie "Conference of the Parties", soit les derniers signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) - un traité convenu en 1994 composé de 197 Parties (196 pays et l'UE). La conférence de 2021, organisée par le Royaume-Uni et l'Italie à Glasgow, est la 26e réunion des parties, d'où son nom de COP26.

Les conférences des Nations unies sur le changement climatique comptent parmi les plus grandes réunions internationales du monde. Le sommet COP26 rassemble les parties afin d'accélérer les actions en vue d'atteindre les objectifs de l'Accord de Paris et de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Dans ce contexte, quelles sont les initiatives de l'ALDA en matière de sauvegarde de la planète et de protection de l'environnement?

Nous allons le découvrir ! L'engagement de l'ALDA envers les thèmes et les valeurs peut être attesté par plusieurs projets.

Les initiatives de l'ALDA en lien avec la COP26

COP26

A commencer, par exemple, par le projet  "Climate of Change" qui vise à "mettre fin au changement climatique et commencer #ClimateOfChange !" et qui est une campagne paneuropéenne pour construire un meilleur avenir pour les migrants induits par le climat, le visage humain du changement climatique. Sur ce projet, l'ALDA est très engagée dans la mobilisation des jeunes générations, notamment en France et en Belgique, tout en sensibilisant aux liens entre changement climatique et migration, et à la nécessité d'une économie de bien-être. Plus concrètement, des guérillas de rue et un spectacle de cirque du 9 au 13 novembre, ont été organisés. En outre, en même temps que la COP26, une"finale paneuropéenne du concours de débat"aura également lieu à Bruxelles.

Un autre projet,"Life Metro-Adapt""  vise à encourager la création d'une gouvernance commune bien structurée en matière d'adaptation au changement climatique parmi les autorités locales, tout en établissant et en promouvant des solutions basées sur la nature (NBS). En effet, selon la plupart des modèles climatiques, l'Europe du Sud, et plus particulièrement le bassin méditerranéen, est particulièrement vulnérable aux impacts du changement climatique, il n'est donc pas surprenant que les projets qui y sont basés soient particulièrement concernés et actifs pour cette cause.

En outre,  "LIFE BEWARE" est un projet qui se concentre sur la réalisation d'une stratégie globale d'adaptation climatique aux inondations afin de faire face au risque d'augmentation de l'infiltration et du stockage de l'eau dans les zones urbaines et rurales, et ce en impliquant activement les communautés locales, notamment dans le nord de l'Italie. De même,ENLARGE"un projet déjà mis en œuvre, s'est concentré sur l'énergie durable et l'élaboration de politiques ascendantes.

Mais ce n'est pas tout. Le "projet FOREST" répond à la fragmentation des compétences en matière de gestion forestière aux niveaux national et international et vise à uniformiser les meilleures pratiques pour garantir une meilleure utilisation des ressources pour tout le monde, étant donné que les forêts et les arbres sont essentiels pour contrôler les émissions de carbone.

En outre, l'ALDA est également impliquée dans des projets qui prennent des mesures pour contrer le changement climatique à une échelle plus large, comme le projetLIFE Falkon", qui vise à sensibiliser le public à une espèce d'oiseau menacée (la petite crécerelle) et à la conservation de la biodiversité, car le changement climatique en cours devrait causer de graves dommages à la flore et à la faune.

COP26

Enfin, l'ALDA est très active dans différents pays d'Afrique du Nord, développant un grand nombre de projets dans la région. Parmi ceux-ci, on peut citer le projet "AUTREMENT ", qui traite de la mobilité durable en Tunisie, en particulier dans les villes de Kairouan et Mahdia. Dans le cadre de ce projet, des habitants de la municipalité de Kairouan ont participé à une "parade cycliste", dans l'idée de sensibiliser le public au vélo comme moyen de transport durable et alternatif.

Enfin, comme le lecteur peut le constater, l'ALDA s'engage à respecter les principes et les valeurs directrices de l'Agenda 2030 des Nations Unies, en s'efforçant de transformer les ODD en actions concrètes. Ainsi, chaque projet mentionné ci-dessus, ainsi que tous les autres, visent des objectifs de développement durable spécifiques. L'ALDA suit avec beaucoup d'enthousiasme et d'intérêt le débat en cours sur la COP26.