Nous recevons et partageons les nouvelles suivantes du projet EPIC:

Le 22 septembre, quelques partenaires de l'EPIC, Solidaridad Sin Fronteras, ALDA et kitev, joined for the 1st session of a new edition of the ALDA Talks to share with the audience what the EPIC project is about and what integration initiatives the different partners are carrying out in their territories.

Dolinda Cavallo, chef de projet chez ALDA et coordinateur de projet EPIC, a commencé à présenter le projet, highlighting our keywords: cooperation among local authorities (LA) and NGOs.

En commençant par une série d'activités de recherche (enquêtes, entretiens, groupes de discussion et recherche documentaire) sur l'intégration des migrants dans les 8 villes couvertes par l'EPIC, le projet identifiera les domaines thématiques prioritaires où les partenaires échangeront leurs connaissances et leurs expériences via des activités d'observation au travail pour , plus tard, pouvoir tester de nouveaux services locaux pour l'intégration des migrants.

Irene Soria, chef de projet à Solidaridad Sin Fronteras (SSF) à Madrid a présenté le modèle de coopération que son ONG a avec la municipalité d'Alcorcon, une ville du sud de Madrid où 11% de citoyens sont issus de l'immigration. Parmi un grand nombre de projets en cours (premier accueil et conseil juridique, accompagnement social et sanitaire, etc.), la SSF et la commune d'Alcorcon se sont associées pour mettre en place un protocole de coopération dans le domaine de l'accès à l'emploi des migrants.

A total of 1,300 users have already benefited of this initiative that provide both individual and group support through individual intervention, workshops, internships, capacity building, job placement, or psychological support. They do a closing monitoring of each beneficiary and every 2 months, SSF sends a report to the social workers. The coordination system between the municipality and SSF (employment workgroup with regular meetings, calls, online interaction, monitoring reports, etc.) has been key to ensure the success of this joint collaboration. Now other municipalities in Madrid are asking to replicate this model in their territory.

Gianna Gardeweg de l'organisation kitev à Oberhausen a partagé ensuite les initiatives socioculturelles qu'ils mettent en œuvre pour revitaliser la région et changer le récit sur la migration par des échanges culturels.

Installé dans l'ancien château d'eau de la gare centrale d'Oberhausen, kitev travaille avec d'autres artistes à travers l'Europe pour transformer le quartier en un quartier animé utilisant l'art et la culture. Suite à une rénovation, largement imputable à l'association elle-même, la tour accueille des événements, des ateliers et un espace de travail pour les créatifs de toute l'Europe. Dans le travail de kitev, la participation est un principe crucial et la culture est une dimension fondamentale du développement durable.

Récemment, kitev a testé des méthodes de travail collaboratives. L'un de ceux-ci est l'Université libre qu'ils ont créée il y a deux ans et demi. Suite à des consultations avec les voisins d'Oberhausen, kitev a lancé cette initiative qui comprend actuellement 20 cours axés sur la participation, répondant aux besoins ascendants et aux commentaires reçus des citoyens locaux.

Their main objective is to empower people, create new stories to be shared with all the live together in the city and to change wrong perceptions and stereotypes about migration. Their motto: ‘Qui construit, change. Et qui sait qu'ils peuvent changer quelque chose devient un acteur dans une communauté active».

Voir l'actualité originale (ici et explorez le site EPIC!

Nous recevons et partageons les nouvelles suivantes du projet EPIC:

Le 22 septembre, quelques partenaires de l'EPIC, Solidaridad Sin Fronteras, ALDA et kitev, joined for the 1st session of a new edition of the ALDA Talks to share with the audience what the EPIC project is about and what integration initiatives the different partners are carrying out in their territories.

Dolinda Cavallo, chef de projet chez ALDA et coordinateur de projet EPIC, a commencé à présenter le projet, highlighting our keywords: cooperation among local authorities (LA) and NGOs.

En commençant par une série d'activités de recherche (enquêtes, entretiens, groupes de discussion et recherche documentaire) sur l'intégration des migrants dans les 8 villes couvertes par l'EPIC, le projet identifiera les domaines thématiques prioritaires où les partenaires échangeront leurs connaissances et leurs expériences via des activités d'observation au travail pour , plus tard, pouvoir tester de nouveaux services locaux pour l'intégration des migrants.

Irene Soria, chef de projet à Solidaridad Sin Fronteras (SSF) à Madrid a présenté le modèle de coopération que son ONG a avec la municipalité d'Alcorcon, une ville du sud de Madrid où 11% de citoyens sont issus de l'immigration. Parmi un grand nombre de projets en cours (premier accueil et conseil juridique, accompagnement social et sanitaire, etc.), la SSF et la commune d'Alcorcon se sont associées pour mettre en place un protocole de coopération dans le domaine de l'accès à l'emploi des migrants.

A total of 1,300 users have already benefited of this initiative that provide both individual and group support through individual intervention, workshops, internships, capacity building, job placement, or psychological support. They do a closing monitoring of each beneficiary and every 2 months, SSF sends a report to the social workers. The coordination system between the municipality and SSF (employment workgroup with regular meetings, calls, online interaction, monitoring reports, etc.) has been key to ensure the success of this joint collaboration. Now other municipalities in Madrid are asking to replicate this model in their territory.

Gianna Gardeweg de l'organisation kitev à Oberhausen a partagé ensuite les initiatives socioculturelles qu'ils mettent en œuvre pour revitaliser la région et changer le récit sur la migration par des échanges culturels.

Installé dans l'ancien château d'eau de la gare centrale d'Oberhausen, kitev travaille avec d'autres artistes à travers l'Europe pour transformer le quartier en un quartier animé utilisant l'art et la culture. Suite à une rénovation, largement imputable à l'association elle-même, la tour accueille des événements, des ateliers et un espace de travail pour les créatifs de toute l'Europe. Dans le travail de kitev, la participation est un principe crucial et la culture est une dimension fondamentale du développement durable.

Récemment, kitev a testé des méthodes de travail collaboratives. L'un de ceux-ci est l'Université libre qu'ils ont créée il y a deux ans et demi. Suite à des consultations avec les voisins d'Oberhausen, kitev a lancé cette initiative qui comprend actuellement 20 cours axés sur la participation, répondant aux besoins ascendants et aux commentaires reçus des citoyens locaux.

Their main objective is to empower people, create new stories to be shared with all the live together in the city and to change wrong perceptions and stereotypes about migration. Their motto: ‘Qui construit, change. Et qui sait qu'ils peuvent changer quelque chose devient un acteur dans une communauté active».

Voir l'actualité originale (ici et explorez le site EPIC!