Cette année, le 9 mai, non seulement les gens célébreront la « Journée de l'Europe », mais cela marquera également le début de la Conférence sur l'avenir de l'Europe (COFOE), qui se tiendra - en format hybride - au Parlement européen à Strasbourg. Mais qu'est-ce que la Conférence sur l'avenir de l'Europe ? Au moins une fois de temps en temps, chacun d'entre nous s'est posé cette question. La Conférence (COFOE) représente l'opportunité pour les citoyens européens de discuter et de débattre à la fois des défis, des priorités et de la voie future que l'Europe devrait suivre. L'idée sous-jacente est donc que les trois institutions - Parlement européen, Conseil et Commission - écoutent les citoyens européens, leurs idées et leurs propositions concernant l'avenir de l'Europe.

Une question demeure néanmoins : « Comment les citoyens peuvent-ils participer activement à la conférence ? » 

Sur la base d'une approche ascendante et axée sur les citoyens, ces derniers peuvent prendre part à plusieurs conférences et événements, répartis par thèmes. À partir de la plateforme numérique multilingue , les citoyens auront la possibilité de partager leurs idées, d'organiser des événements et de rejoindre certains d'entre eux déjà disponibles sur l'espace participatif en ligne. En outre, du point de vue institutionnel également, des Panels de citoyens européens qui seront organisés devront être représentatifs en termes d'âge, de milieu socio-économique, de sexe et d'origine des citoyens, et apporter des contributions à la conférence plénière.

« Les présidents du Parlement européen, du Conseil et de la Commission européenne ont pour objectif de donner la parole aux citoyens sur ce qui les concerne »

Ces derniers veilleront à ce que les recommandations, issues des panels et des débats, soient prises en compte lors des futures réunions, prévues au moins tous les six mois. Plus techniquement, des représentants du Parlement, du Conseil, de la Commission, ainsi que des représentants des parlements nationaux constitueront la Conférence plénière. En outre, des représentants du Comité des régions et du Comité économique et social, ainsi que des partenaires sociaux et de la société civile seront également représentés. Le résultat final de la conférence sera remis à la présidence conjointe, résultant de l'autorité des trois institutions.

Comme on peut le lire dans la Déclaration commune de la COFOE, « les Présidents du Parlement européen, du Conseil et de la Commission européenne ont pour objectif de donner aux citoyens la parole sur ce qui les concerne ». Ceci étant, pour ceux qui ont suivi l'ALDA et ses travaux, ils reconnaîtront bientôt l'importance de cette occasion, lorsqu'il s'agit de faire entendre la voix des citoyens au niveau institutionnel. Ainsi, à cet égard, notre Secrétaire Générale - Antonella Valmorbida - a été récemment élue au Comité Directeur de la Convention de la Société Civile, occupant une position clé dans la promotion des idées, des souhaits et des besoins des citoyens. Dans ce cadre, l'ALDA, avec d'autres OSC, a toujours été cohérente, concrète et proactive dans la stimulation de l'engagement des citoyens et du dialogue entre les personnes et les institutions.

L'ALDA attend avec impatience la Conférence sur l'avenir de l'Europe, comme une occasion concrète de redémarrer, d'améliorer et de renforcer l'Europe avec ses citoyens !

Rejoignez d'autres citoyens et participez aux « activités de la Journée de l'Europe » :

Cette année, le 9 mai, non seulement les gens célébreront la « Journée de l'Europe », mais cela marquera également le début de la Conférence sur l'avenir de l'Europe (COFOE), qui se tiendra - en format hybride - au Parlement européen à Strasbourg. Mais qu'est-ce que la Conférence sur l'avenir de l'Europe ? Au moins une fois de temps en temps, chacun d'entre nous s'est posé cette question. La Conférence (COFOE) représente l'opportunité pour les citoyens européens de discuter et de débattre à la fois des défis, des priorités et de la voie future que l'Europe devrait suivre. L'idée sous-jacente est donc que les trois institutions - Parlement européen, Conseil et Commission - écoutent les citoyens européens, leurs idées et leurs propositions concernant l'avenir de l'Europe.

Une question demeure néanmoins : « Comment les citoyens peuvent-ils participer activement à la conférence ? » 

Sur la base d'une approche ascendante et axée sur les citoyens, ces derniers peuvent prendre part à plusieurs conférences et événements, répartis par thèmes. À partir de la plateforme numérique multilingue , les citoyens auront la possibilité de partager leurs idées, d'organiser des événements et de rejoindre certains d'entre eux déjà disponibles sur l'espace participatif en ligne. En outre, du point de vue institutionnel également, des Panels de citoyens européens qui seront organisés devront être représentatifs en termes d'âge, de milieu socio-économique, de sexe et d'origine des citoyens, et apporter des contributions à la conférence plénière.

« Les présidents du Parlement européen, du Conseil et de la Commission européenne ont pour objectif de donner la parole aux citoyens sur ce qui les concerne »

Ces derniers veilleront à ce que les recommandations, issues des panels et des débats, soient prises en compte lors des futures réunions, prévues au moins tous les six mois. Plus techniquement, des représentants du Parlement, du Conseil, de la Commission, ainsi que des représentants des parlements nationaux constitueront la Conférence plénière. En outre, des représentants du Comité des régions et du Comité économique et social, ainsi que des partenaires sociaux et de la société civile seront également représentés. Le résultat final de la conférence sera remis à la présidence conjointe, résultant de l'autorité des trois institutions.

Comme on peut le lire dans la Déclaration commune de la COFOE, « les Présidents du Parlement européen, du Conseil et de la Commission européenne ont pour objectif de donner aux citoyens la parole sur ce qui les concerne ». Ceci étant, pour ceux qui ont suivi l'ALDA et ses travaux, ils reconnaîtront bientôt l'importance de cette occasion, lorsqu'il s'agit de faire entendre la voix des citoyens au niveau institutionnel. Ainsi, à cet égard, notre Secrétaire Générale - Antonella Valmorbida - a été récemment élue au Comité Directeur de la Convention de la Société Civile, occupant une position clé dans la promotion des idées, des souhaits et des besoins des citoyens. Dans ce cadre, l'ALDA, avec d'autres OSC, a toujours été cohérente, concrète et proactive dans la stimulation de l'engagement des citoyens et du dialogue entre les personnes et les institutions.

L'ALDA attend avec impatience la Conférence sur l'avenir de l'Europe, comme une occasion concrète de redémarrer, d'améliorer et de renforcer l'Europe avec ses citoyens !

Rejoignez d'autres citoyens et participez aux « activités de la Journée de l'Europe » :