Le 1er mars, notre collègue Alexandru Coica - au nom de LDA Moldavie - a rejoint la consultation organisée par le Président moldave afin de faire face à la crise politique actuelle. Ainsi, afin de surmonter cette dernière, des OSC, des juges et des professionnels se sont réunis pour partager leur expertise en ce qui concerne, par exemple, le respect de l'Etat de droit et la démocratie. Ainsi, ces jours-ci, la Moldavie cherche des solutions pour sortir de l'impasse politique, qui résulte de la dichotomie entre les attitudes basées sur la corruption de la majorité parlementaire PSRM-Sor d'une part, et la volonté de changement et le désir de souveraineté de la population d'autre part.

La Moldavie doit jouer le rôle fondamental d'une démocratie stable et mature dans le partenariat oriental.

Le fait d'inviter des représentants de la société civile au débat est un signal positif de la part des autorités nationales et, comme l'a mentionné Alexandru lui-même, "de larges consultations à différents niveaux de la société sont importantes pour garantir qu'une solution démocratique, légale et représentative soit identifiée".

Les aspects clés et cruciaux soulevés au cours du débat doivent être gardés à l'esprit : la solution - quelle qu'elle soit - doit être axée sur le bien-être des citoyens. En outre, elle doit être prise dans un délai court, pour le bien de la population. En outre, il ne faut pas oublier la perspective géographique. Nous sommes tous bien conscients de la situation actuelle en Biélorussie, en Géorgie, ainsi qu'en Arménie et en Azerbaïdjan ; la Moldavie doit donc jouer le rôle fondamental d'une démocratie stable et mature dans le partenariat oriental.

La participation à ce débat crucial témoigne non seulement de l'importance de l'ADL Moldavie en tant que partenaire stratégique clé au niveau politique, mais elle nous incite également à poursuivre notre travail en tant que promoteurs de la démocratie, proches des réalités locales et des besoins des citoyens.

Le 1er mars, notre collègue Alexandru Coica - au nom de LDA Moldavie - a rejoint la consultation organisée par le Président moldave afin de faire face à la crise politique actuelle. Ainsi, afin de surmonter cette dernière, des OSC, des juges et des professionnels se sont réunis pour partager leur expertise en ce qui concerne, par exemple, le respect de l'Etat de droit et la démocratie. Ainsi, ces jours-ci, la Moldavie cherche des solutions pour sortir de l'impasse politique, qui résulte de la dichotomie entre les attitudes basées sur la corruption de la majorité parlementaire PSRM-Sor d'une part, et la volonté de changement et le désir de souveraineté de la population d'autre part.

La Moldavie doit jouer le rôle fondamental d'une démocratie stable et mature dans le partenariat oriental.

Le fait d'inviter des représentants de la société civile au débat est un signal positif de la part des autorités nationales et, comme l'a mentionné Alexandru lui-même, "de larges consultations à différents niveaux de la société sont importantes pour garantir qu'une solution démocratique, légale et représentative soit identifiée".

Les aspects clés et cruciaux soulevés au cours du débat doivent être gardés à l'esprit : la solution - quelle qu'elle soit - doit être axée sur le bien-être des citoyens. En outre, elle doit être prise dans un délai court, pour le bien de la population. En outre, il ne faut pas oublier la perspective géographique. Nous sommes tous bien conscients de la situation actuelle en Biélorussie, en Géorgie, ainsi qu'en Arménie et en Azerbaïdjan ; la Moldavie doit donc jouer le rôle fondamental d'une démocratie stable et mature dans le partenariat oriental.

La participation à ce débat crucial témoigne non seulement de l'importance de l'ADL Moldavie en tant que partenaire stratégique clé au niveau politique, mais elle nous incite également à poursuivre notre travail en tant que promoteurs de la démocratie, proches des réalités locales et des besoins des citoyens.