Petition

Aidez la planète, signez la pétition !

Le changement climatique est un problème qui ne concerne pas seulement la santé de la planète et de ses habitants, mais qui commence également à affecter les libertés individuelles et la justice sociale. De nombreuses personnes se trouvent dans une situation de vulnérabilité en raison des conséquences du changement climatique et sont contraintes de devoir quitter leur région car n’arrivant plus à subvenir à leurs besoins. 

Face à ce constat, le projet End Climate Change, Start Climate of Change a vu le jour, avec le soutien du programme DEAR (Development education and awareness raising) de la Commission Européenne. Ce projet ambitieux vise à trouver des solutions et changements politiques durables pour préserver la planète pour les générations futures, ainsi que de répartir équitablement la responsabilité de la protection de la Terre. Nous croyons que le changement réside véritablement dans la politique.



Afin d'atteindre son objectif, le projet #ClimateofChange et sa campagne proposent les actions suivantes:

  • Pour que le réchauffement de la planète soit maintenu en dessous de 1,5 °C afin d'éviter des niveaux catastrophiques, l'Union Européenne doit accélérer ses ambitions de neutralité climatique pour 2040, c'est-à-dire, une décennie avant l'objectif actuel de 2050. L'UE doit décarboniser son économie en accélérant la transition vers des technologies énergétiques propres et renouvelables pour remplacer les combustibles fossiles.
  • Ensuite, le changement vers une économie de bien-être socialement et écologiquement juste, qui place les intérêts de la société et de la nature au-dessus de ceux des entreprises et adopte des indicateurs qui vont au-delà du PIB : l'économie de bien-être doit abandonner l'actuelle fixation destructrice sur une croissance économique et de productivité constante. Au contraire, elle doit être régénératrice, durable, démocratique, équitable et bienveillante.
  • Favoriser la résilience locale et la justice mondiale en fournissant un soutien financier et technique aux pays touchés par le changement climatique et en développant un système de protection internationale pour les migrations induites par le changement climatique. Des politiques de migration et d'adaptation équitables et fondées sur les droits de l'homme renforceront la résilience des personnes les plus vulnérables. Elles amélioreront également le bien-être dans les communautés d'origine, de transit et de destination.
  • Enfin, les jeunes sont des acteurs importants, mais sous-représentés, qui ont un intérêt dans le présent et encore plus dans l'avenir. Les décideurs politiques devraient permettre la participation des jeunes et intégrer leurs points de vue et leur vision dans la prise de décision politique par la création de conseils de la jeunesse dans l'UE et dans les États membres. Ces conseils de la jeunesse devraient acquérir le statut de partenaires sociaux dans l'UE et ses États membres et seraient en contact avec le Groupe consultatif de la jeunesse sur le changement climatique de l’ONU

Afin de faire entendre sa voix, nous invitons toute personne intéressée à signer la pétition “End Climate Change, Start Climate of Change”en ligne, dont l'objectif principal est de faire prendre conscience des liens entre le changement climatique et les migrations, et de la nécessité d'une économie de bien-être.

 

***
Cette pétition sera remise à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors d'un événement organisé par le consortium Climate of Change à l'occasion de la COP 27 qui aura lieu en novembre 2022 en Egypte.

Avec vos signatures, nous espérons déclencher le débat et mettre ces demandes à l'ordre du jour des politiques européennes.

N.B.: Vos données seront partagées avec la Commission européenne pour justifier du nombre de signatures soutenant la pétition et ne seront pas utilisées à d'autres fins. Vos données seront conservées par le consortium pendant au moins 5 ans. Toutes les informations seront traitées conformément aux exigences européennes et nationales du RGPD.

[Photo credits: @Quiqueg]