Deal

Le  SHARED GREEN DEAL (SGD) a eu lieu en ligne du 1er au 3 février.

Avant d'entrer dans le détail de la réunion de lancement, quelques mots sur le projet lui-même. D'un point de vue général, SHARED GREEN DEAL aborde directement les défis européens dans le but de partager les actions, les compréhensions, les preuves, les idées, les responsabilités et les avantages entre les parties prenantes, y compris les décideurs politiques et la société civile. Les questions d'inclusivité et de diversité sont au cœur du projet afin de tenir compte en particulier des groupes sociaux défavorisés et vulnérables.

De plus, SHARED GREEN DEAL est financé par le programme Horizon 2020 de l'Union européenne et s'articule autour des enseignements tirés d'un ensemble de 24 expériences sociales autour de six thèmes prioritaires de Green DealLes expériences sociales seront menées dans différents États membres, couvrant différentes disciplines des sciences sociales et humaines, avec une expertise multipartite, basée sur la pratique et les sciences politiques, y compris les études de genre comme élément clé.


Les questions d'inclusion et de diversité sont au cœur du projet "SHARED GREEN DEAL" afin de tenir compte en particulier des groupes sociaux défavorisés et vulnérables


Dans ce cadre, l'ALDA est chargée de créer et de lancerun "réseau SHARED GREEN DEAL"multipartite, transdisciplinaire et transnational d'individus et d'organisations, qui assistera la Commission européenne dans ses ambitions en matière de Green Deal et diffusera les ressources et les résultats du projet, maximisant ainsi ses impacts et permettant un changement de système à plus long terme dans les années 2020 et au-delà.

Pour en revenir à l'événement de lancement, le 1erst février a d'abord été consacré à l'évaluation et au plan du projet, puis il s'est concentré sur les trois projets Horizon frères. Dans ce contexte, Nadia di Iulio, chef de projet de l'ALDA, a illustré le projet REAL DEAL, un autre projet Horizon qui sera mis en œuvre par l'ALDA dans les années à venir.

Le deuxième jour était destiné à comprendre les expériences sociales qui seront mises en œuvre tout au long du projet par six partenaires. En outre, le Consortium a eu un aperçu de la méthode de recherche et d'innovation responsable (RRI), de son rôle dans le projet, ainsi que de la mise en œuvre de la dimension de genre dans toutes les activités du SGD, par le biais d'un plan d'action sur le genre.

Le 3 février, Valeria Fantini, PM responsable du projet au sein de l'ALDA, a présenté les rôles clés de l'Association dans la mise en œuvre du SGD, en soulignant le calendrier et les principales tâches. A la fin de la session, Valeria a mis en place une "murale en ligne" afin de recueillir les contributions du Consortium sur leurs visions partagées à long terme pour l'avenir du "SHARED GREEN DEAL Network".

Enfin, le projet devrait apporter des changements dans les pratiques sociétales et dans le comportement des individus, des communautés, des organisations publiques et privées, grâce au développement de nouvelles stratégies efficaces en faveur d'un Green Deal responsable, équitable et souhaitable.

Vous êtes intéressé par le projet ? Suivez-le sur Twitter et LinkedIn ou inscrivez-vous à la newsletter.

 

***
SHARED GREEN DEAL est un projet rassemblant 22 organisations de premier plan de toute l'Europe, dont huit universités, trois institutions de recherche, huit organisations de réseau et trois PME. Les partenaires couvrent les éléments fondamentaux des priorités transversales du Green Deal européen, comme la société civile, la démocratie, le genre, l'énergie, l'environnement, l'économie circulaire et l'innovation.