Des drapeaux ukrainiens, des poupées de chiffon portant des vêtements traditionnels, des photos de villes ukrainiennes : c'est l'image que chacun des participants a eu en entrant dans la salle "Aubette" - Place Klebert, à Strasbourg, le vendredi 6 mai 2022 à l'occasion de l' Assemblée générale de l'ALDA.

Des dizaines de personnes étaient là pour une seule et unique raison : la paix. Des jeunes, des enfants, des vieilles dames et des hommes ont dissimulé la douleur et la souffrance derrière des sourires et des salutations. Personne n'aurait jamais pu imaginer une réalité aussi terrible pour le pays de Kiev. Personne.

Discuter, partager et montrer un soutien concret aux citoyens ukrainiens est un engagement quotidien pour l'ALDA, qui, avec le Jeune Fédéraliste Européen (JEF) et dans le cadre du Sommet de Strasbourg, a organisé l'événement "Solidarité avec l'Ukraine : Témoignages de guerre".


"Solidarité avec l'Ukraine : Témoignages de guerre" pour inciter les institutions, les autres organisations, les simples citoyens à appeler à la paix immédiate et à la fin de la guerre


À la veille de la clôture de la Conférence sur l'avenir de l'Europe et de la Journée de l'Europe, les deux organisations ont exhorté les institutions, les autres organisations et les citoyens à appeler à une paix immédiate et à la fin de la guerre. 

Les témoignages provenaient de réalités différentes, mais visaient tous le même objectif : Tetiana Lomakina, de la LDA Mariupol , a prononcé son discours d'ouverture, montrant une situation brutale malheureusement bien connue dans son pays, dans laquelle les gens souffrent, mais sont très engagés à défendre leurs libertés dans sa ville et dans toute l'Ukraine. Mariupol, l'une des régions les plus attaquées, comme l'a rappelé Antonella Valmorbida, était, et est toujours, la ville natale de l'une des deux agences de démocratie locale, qui est un lieu de démocratie, un lieu de changement positif, un lieu qui est aujourd'hui confronté à une guerre injuste.

Marta Siciarek, de la région de Gdansk et partenaire du projet EPIC, a souligné les actions de solidarité exprimées par la Pologne envers l'Ukraine : le pays rouge et blanc accueille ainsi des centaines de centaines de réfugiés. De même, Christelle Savall, vice-présidente de JEF Europe, a souligné la nécessité d'accueillir l'Ukraine en tant que pays candidat à l'adhésion à l'Union.

Future hopes, needs and actions which have to be taken to support the Country of ​​blue sky above the yellow field of wheat, as expressed by Andriy Sadovyi, Mayor of Lviv. At the same time Iryna Orel, from Promote Ukriane, underlined the need to design a quality information space showing real events taking place in Ukraine. Similarly, in a gentle and powerful voice Inna Volkova, from the Odessa Regional Council, after having showed pictures of bombing, hanging the demaged flag of Ukraine, she called for “Slava Ukrainii”.