C'est avec beaucoup d'enthousiasme que LDA Kairouan Tunisia a organisé un spectacle d'art et de théâtre - joué par 30 jeunes handicapés. Les interprètes, âgés de 8 à 30 ans, présentaient différents handicaps allant du handicap mental et de l'autisme au handicap moteur et à la surdité. Pourtant, c'est exactement le plus qui a fait de cette initiative un grand moment émouvant. plus that made this initiative a touching and great moment.

Fruit d'un travail conséquent et engagé d'ateliers de théâtre de 8 mois, le spectacle a présenté une variété de performances artistiques allant de la poésie et du chant au théâtre et à la danse. Le plaisir et l'excitation des participants, leurs mouvements énergiques et dynamiques sur scène, et leur incarnation des personnages qu'ils incarnaient ont fait écho à la réussite du spectacle.

Les jeunes artistes appartenaient à trois centres de réhabilitation spécialisés pour les personnes handicapées : L'Association pour le Soutien aux Malentendants (ASDA), l'Association Générale des Handicapés Physiques (AGIM) et l'Union Nationale des Handicapés Mentaux (UTAIM).


L'inclusion est le mot clé du théâtre social : "Le théâtre est pour tout le monde" - Tunisie


En savoir plus sur le spectacle !

Des jeunes atteints d'autisme et de handicaps mentaux ont exécuté des chorégraphies, en portant des tenues traditionnelles. Leurs danses vives et harmonieuses, inspirées du folklore tunisien, ont suscité joie et excitation.

De plus, des participants atteints de surdité ont présenté une pièce théâtrale amusante basée sur le mime, abordant des questions sociales et humanitaires tournant autour de la justice, de la persévérance, de l'amour et de la gentillesse. Une musique entraînante a accompagné les artistes qui se sont appuyés sur leurs expressions faciales expressives et leurs mouvements corporels agiles.

Mais ce n'est pas tout ! Vêtus de tenues blanches, des acteurs souffrant d'un handicap physique ont joué une pièce de théâtre qui abordait la discrimination et le chômage comme une forme de défense de soi. L'histoire, qui se déroulait dans un pays imaginaire, se situait entre la vie et la mort. Certains personnages aspirent à la vie tandis que d'autres ne sont pas d'accord car ils considèrent la mort comme la voie du salut de leurs difficultés.

L'inclusivité est le mot clé du théâtre social !

L'objectif était de fournir une plateforme d'inclusion, de développement personnel et de formation aux compétences non techniques. Le théâtre social a été une grande source d'apprentissage grâce à ses jeux dramatiques, son caractère inclusif, ses encouragements à l'expression et son ouverture à soi et aux autres. En effet, les éducateurs et les opérateurs de théâtre ont remarqué le développement stupéfiant des compétences linguistiques, sociales, émotionnelles, physiques et cognitives des participants. Animés par la passion et la joie, les élèves ont acquis un ensemble de nouvelles compétences et de bonnes pratiques auprès de leurs enseignants, mais aussi les uns des autres.

 

Sensibilisation aux problèmes humanitaires mondiaux

Les jeunes ont activement contribué au scénario en apportant leurs visions et leurs suggestions sur les thèmes, l'intrigue et les personnages. Ils ont également eu l'idée de rendre hommage aux enfants palestiniens qui ont perdu la vie lors de la dernière attaque sur Gaza. Par leur action, ils ont prouvé qu'ils ne vivent pas dans une petite bulle mais qu'ils s'intéressent aussi aux questions mondiales et humanitaires.

Le projet vise à promouvoir les droits des personnes handicapées et à créer une culture d'inclusion par le biais du théâtre. En effet, le succès de cette activité est le résultat de la supervision et des efforts de l'ensemble des partenaires, et aussi grâce à la confiance inébranlable des parents et des jeunes dans l'importance de leur participation et la croyance en leurs capacités.

 

***

Cette activité fait partie du projet "Ricomincio Da Te" (En commençant de toi) cofinancé par Italian Agency of Cooperation for Development (AICs), en partenariat avec COPE Italie, , LDA Tunisie, la municipalité de Kairouan, le ministère des Affaires sociales tunisien, et les centres de réhabilitation de Kairouan ASDA, AGIM, UTAIM.