Restudy the recent history of European countries to strengthen the ideals of peace, tolerance and participation and help the building of an Europe ever more land of cohesion, stability and prosperity.
This is the main aim of the project PEACE, implemented by ALDA, the Association of Local Democracy Agencies which final conference. will take place in Strasbourg the 22nd and 23rd of November (CIARUS, 7 rue Finkmatt).

The main subject of the conference will be active remembrance. It will unite around 100 participants from several European countries, all professionals of historical education and active remembrance (educators, teachers, researchers, memorial curators and peace educators). Through presentations on the treatment of repressed pasts in Europe and exchange between the participants, the conference will bring new insights on how to deal with different pasts.
All participants will be encouraged to actively bring their specific experience in different workshops. Debates will be held on subjects such as remembrance and its relation with active citizenship and a positive attitude towards Human Rights and peace.
One of the aims of the project is to develop efficient activities in this field.
The event will combine different methods such as round tables and working groups in order to promote a wide debate benefiting from both multilateral and specific perspectives.
Informal exchange with other participants will be a central element of the conference and will be encouraged.
Participants will participate also in a visit to “Le Mémorial de l’Alsace-Moselle”.

 

 


«TRAITER AVEC UN PASSE NON DIT – DÉFIS ET OPPORTUNITÉS POUR LES INSTITUTIONS ET LA SOCIETE CIVILE”. A Strasbourg, la conférence finale du projet PAIX de la AADL (22-23 Novembre 2011)

Réétudier l’histoire récente des pays européens afin de renforcer les idéaux de paix, de tolérance et de participation et aider à la construction de l’Europe en tant que, de plus en plus, terre de la cohésion, de la stabilité et de la prospérité.
Tel est l’objectif principal du projet PAIX, mise en œuvre par l’AADL, l’Association des Agences de la Démocratie Locale, dont la dernière conférence aura lieu à Strasbourg les 22 et 23 Novembre (Ciarus, 7 rue Finkmatt).

Le thème principal de la conférence sera la mémoire active. Il rassemblera environ 100 participants venus de différents pays européens, tous les professionnels de la formation historique et de la mémoire (éducateurs, enseignants, chercheurs, éducateurs et conservateurs des monuments pour la paix). Grâce à des présentations sur les systèmes répressifs du passé en Europe et l’échange entre les participants, la conférence va apporter de nouvelles idées sur la façon de traiter avec des passés différents.
Tous les participants seront encouragés à apporter, dans les différents ateliers, leur expérience spécifique.
Les participants pourront ainsi discuter à propos de sujets tels que la mémoire et sa relation à la citoyenneté active et l’ attitude positive envers les droits humains et la paix.
Un des objectifs du projet est celui de développer des actions efficaces dans ce domaine.
L’événement sera réalisé en utilisant plusieurs méthodes, telles que des tables rondes et des groupes de travail afin de promouvoir un large débat qui pourrait ainsi bénéficier d’une perspective aussi bien  multilatérale que spécifique.
Les échanges informels avec les autres participants seront au centre de la conférence et seront encouragés.
Les participants pourront également participer à une visite au « Mémorial de l’Alsace-Moselle”.

Restudy the recent history of European countries to strengthen the ideals of peace, tolerance and participation and help the building of an Europe ever more land of cohesion, stability and prosperity.
This is the main aim of the project PEACE, implemented by ALDA, the Association of Local Democracy Agencies which final conference. will take place in Strasbourg the 22nd and 23rd of November (CIARUS, 7 rue Finkmatt).

The main subject of the conference will be active remembrance. It will unite around 100 participants from several European countries, all professionals of historical education and active remembrance (educators, teachers, researchers, memorial curators and peace educators). Through presentations on the treatment of repressed pasts in Europe and exchange between the participants, the conference will bring new insights on how to deal with different pasts.
All participants will be encouraged to actively bring their specific experience in different workshops. Debates will be held on subjects such as remembrance and its relation with active citizenship and a positive attitude towards Human Rights and peace.
One of the aims of the project is to develop efficient activities in this field.
The event will combine different methods such as round tables and working groups in order to promote a wide debate benefiting from both multilateral and specific perspectives.
Informal exchange with other participants will be a central element of the conference and will be encouraged.
Participants will participate also in a visit to “Le Mémorial de l’Alsace-Moselle”.

 

 


«TRAITER AVEC UN PASSE NON DIT – DÉFIS ET OPPORTUNITÉS POUR LES INSTITUTIONS ET LA SOCIETE CIVILE”. A Strasbourg, la conférence finale du projet PAIX de la AADL (22-23 Novembre 2011)

Réétudier l’histoire récente des pays européens afin de renforcer les idéaux de paix, de tolérance et de participation et aider à la construction de l’Europe en tant que, de plus en plus, terre de la cohésion, de la stabilité et de la prospérité.
Tel est l’objectif principal du projet PAIX, mise en œuvre par l’AADL, l’Association des Agences de la Démocratie Locale, dont la dernière conférence aura lieu à Strasbourg les 22 et 23 Novembre (Ciarus, 7 rue Finkmatt).

Le thème principal de la conférence sera la mémoire active. Il rassemblera environ 100 participants venus de différents pays européens, tous les professionnels de la formation historique et de la mémoire (éducateurs, enseignants, chercheurs, éducateurs et conservateurs des monuments pour la paix). Grâce à des présentations sur les systèmes répressifs du passé en Europe et l’échange entre les participants, la conférence va apporter de nouvelles idées sur la façon de traiter avec des passés différents.
Tous les participants seront encouragés à apporter, dans les différents ateliers, leur expérience spécifique.
Les participants pourront ainsi discuter à propos de sujets tels que la mémoire et sa relation à la citoyenneté active et l’ attitude positive envers les droits humains et la paix.
Un des objectifs du projet est celui de développer des actions efficaces dans ce domaine.
L’événement sera réalisé en utilisant plusieurs méthodes, telles que des tables rondes et des groupes de travail afin de promouvoir un large débat qui pourrait ainsi bénéficier d’une perspective aussi bien  multilatérale que spécifique.
Les échanges informels avec les autres participants seront au centre de la conférence et seront encouragés.
Les participants pourront également participer à une visite au « Mémorial de l’Alsace-Moselle”.