Un nouveau départ pour les groupes de travail de l'ALDA

Une semaine intense d'événements, de conférences et de débats a marqué la seconde moitié du mois de juin 2021. Ainsi, l'ALDA, à l'occasion de sa semaine d'assemblée générale, a lancé ses sept groupes de travail (GT) sur :

  1. Démocratie et développement local ;
  2. L'environnement ;
  3. la numérisation;
  4. La coopération entre les OSC et le secteur privé;
  5. Partenariat oriental/Coopération entre la Russie et l'Asie centrale ;
  6. Coopération en Europe du Sud-Est et
  7. Coopération au Moyen-Orient, en Afrique et en Turquie

Ainsi, la participation et l'engagement actif des membres ont toujours été un pilier de la mission de l'ALDA. Avec la création de ces sept groupes d'intérêts, l'idée est de favoriser le dialogue et le partage des connaissances entre experts et professionnels. Servant de plateforme pour développer des idées et du contenu de valeur, tout en partant des expériences et perceptions locales, les GT ont une portée plus large. Ainsi, ces derniers sont destinés à avoir un impact au niveau européen, par exemple en soutenant le processus de numérisation en Europe, en sensibilisant à l'environnement et en encourageant l'échange de bonnes pratiques en matière de gouvernance locale.

L'importance non seulement des thèmes eux-mêmes, mais aussi la nécessité de commencer au niveau local pour ensuite s'attaquer au niveau européen.

En outre, grâce à sa longue expérience, l'ALDA a également défini trois groupes de travail sur des zones géographiques spécifiques dans lesquelles elle possède une grande expertise - qu'il s'agisse du partenariat oriental, de la coopération avec la Russie et l'Asie centrale, de la coopération avec l'Europe du Sud-Est (ESE) et de la coopération avec le Moyen-Orient, l'Afrique et la Turquie (MEA). Ainsi, au sein de l'ALDA, trois départements spécifiques travaillent sur les domaines susmentionnés ; l'association est donc très heureuse d'échanger sur ce sujet, en cherchant toujours le partage et la croissance mutuels.

Enfin, compte tenu du rôle de l'ALDA en tant que membre de la Convention de la société civile et en tant qu'interlocuteur du secteur privé (notamment dans le cadre de certains projets tels que SMELT ), l'association a envisagé la création d'un groupe de travail spécifique afin de renforcer la coopération entre les organisations de la société civile et les entités à but lucratif, tout en promouvant des activités économiques équitables et inclusives.

Compte tenu de la pertinence de ces groupes de travail, leurs réunions sont également visibles sur la plate-forme de la Conférence sur l'avenir de l'Europe, afin de souligner, une fois de plus, l'importance non seulement des thèmes eux-mêmes, mais aussi la nécessité de commencer au niveau local pour ensuite aborder le niveau européen.

Une semaine intense d'événements, de conférences et de débats a marqué la seconde moitié du mois de juin 2021. Ainsi, l'ALDA, à l'occasion de sa semaine d'assemblée générale, a lancé ses sept groupes de travail (GT) sur :

  1. Démocratie et développement local ;
  2. L'environnement ;
  3. la numérisation;
  4. La coopération entre les OSC et le secteur privé;
  5. Partenariat oriental/Coopération entre la Russie et l'Asie centrale ;
  6. Coopération en Europe du Sud-Est et
  7. Coopération au Moyen-Orient, en Afrique et en Turquie

Ainsi, la participation et l'engagement actif des membres ont toujours été un pilier de la mission de l'ALDA. Avec la création de ces sept groupes d'intérêts, l'idée est de favoriser le dialogue et le partage des connaissances entre experts et professionnels. Servant de plateforme pour développer des idées et du contenu de valeur, tout en partant des expériences et perceptions locales, les GT ont une portée plus large. Ainsi, ces derniers sont destinés à avoir un impact au niveau européen, par exemple en soutenant le processus de numérisation en Europe, en sensibilisant à l'environnement et en encourageant l'échange de bonnes pratiques en matière de gouvernance locale.

L'importance non seulement des thèmes eux-mêmes, mais aussi la nécessité de commencer au niveau local pour ensuite s'attaquer au niveau européen.

En outre, grâce à sa longue expérience, l'ALDA a également défini trois groupes de travail sur des zones géographiques spécifiques dans lesquelles elle possède une grande expertise - qu'il s'agisse du partenariat oriental, de la coopération avec la Russie et l'Asie centrale, de la coopération avec l'Europe du Sud-Est (ESE) et de la coopération avec le Moyen-Orient, l'Afrique et la Turquie (MEA). Ainsi, au sein de l'ALDA, trois départements spécifiques travaillent sur les domaines susmentionnés ; l'association est donc très heureuse d'échanger sur ce sujet, en cherchant toujours le partage et la croissance mutuels.

Enfin, compte tenu du rôle de l'ALDA en tant que membre de la Convention de la société civile et en tant qu'interlocuteur du secteur privé (notamment dans le cadre de certains projets tels que SMELT ), l'association a envisagé la création d'un groupe de travail spécifique afin de renforcer la coopération entre les organisations de la société civile et les entités à but lucratif, tout en promouvant des activités économiques équitables et inclusives.

Compte tenu de la pertinence de ces groupes de travail, leurs réunions sont également visibles sur la plate-forme de la Conférence sur l'avenir de l'Europe, afin de souligner, une fois de plus, l'importance non seulement des thèmes eux-mêmes, mais aussi la nécessité de commencer au niveau local pour ensuite aborder le niveau européen.


La numérisation et l'avenir de l'Europe - Le projet DIGITAL à l'honneur

Pas seulement la migration. La semaine de l'Assemblée générale a été marquée par plusieurs discussions sur la numérisation, la transformation numérique et l'impact des nouvelles technologies sur la vie des citoyens et les processus démocratiques.

Ces sujets ont été principalement abordés dans le cadre du projet DIGITAL - Soutenir l'union démocratique et la citoyenneté active à l'ère numérique lors des deux événements qui ont eu lieu les mardi 22 et jeudi 23 juin.

Les deux événements en ligne, la session d'ouverture et le premier webinaire du 4ème événement international intitulé "L'avenir est numérique", étaient profondément liés à la Conférence sur l'avenir de l'Europe avec des idées visant à analyser comment la révolution numérique que nous vivons va, éventuellement, affecter la démocratie.

Après une introduction de Lisy Piter, responsable de l'AADL et du projet DIGITAL, les panélistes - Virgilio Dastoli, Président du Mouvement Européen Italie, Antonella Valmorbida, Secrétaire Générale de l'AADL et Gilles Pelayo, Chef d'Unité, programme "L'Europe pour les citoyens" - EACEA - se sont concentrés sur les défis posés par la numérisation à l'Union européenne et à son fonctionnement, d'une part, et sur les avantages qu'une telle transformation apporte en termes d'amélioration des services dans la vie quotidienne des citoyens européens, d'autre part.

Les intervenants du deuxième webinaire - Rait Pihelgas, membre du Comité européen des régions ; Ruth-Marie Henckes, coordinatrice du plaidoyer et de la communication - Partenariat européen pour la démocratie ; David Frautschy Heredia, directeur des affaires gouvernementales et réglementaires européennes - Internet Society ; Sofia Caiolo, coordinatrice de la gestion de projet de l'AADL - se sont concentrés sur l'avenir et l'impact de la révolution numérique actuelle sur les citoyens, les organisations de la société civile et l'Union européenne (voir l'agenda).

La semaine de l'Assemblée générale a été marquée par plusieurs discussions sur la question de la numérisation, de la transformation numérique et de l'impact des nouvelles technologies sur la vie des citoyens et les processus démocratiques.

Le jeudi 23 juin, les participants ont été invités à un tour d'horizon sur 3 thèmes liés à la révolution numérique : La jeunesse, les collectivités locales et l'alimentation.

La deuxième journée a été divisée en trois webinaires. Le premier, "Un avenir numérique pour les jeunes" - avec Francesca Passudetti, chef de la délégation italienne Y20 et déléguée de la société des jeunes ambassadeurs ; Thomas Trevisan, responsable des adhésions - Jeunes professionnels en politique étrangère à Bruxelles ; et Janis Fifka, membre du conseil d'administration international du Parlement européen des jeunes - a ouvert le dialogue entre les organisations de la société civile travaillant avec les jeunes, afin de comprendre leur vision d'un avenir numérique où les jeunes représenteraient la partie prenante prédominante.

Par conséquent, lors du deuxième webinaire de la journée, le débat s'est déplacé vers un niveau plus pratique et plus large, s'adressant aux citoyens dans leur ensemble, pour étudier comment les autorités locales exploitent les nouvelles technologies pour améliorer la vie des citoyens en termes d'accessibilité des services. Jonathan Wofsy, Maire de Chevry-cossigny (France) et Pascal Goergen, Echevin de la Participation citoyenne, de l'Etat civil, de la Population, de la Transition numérique, de la Digitalisation, des Relations internationales et des Partenariats de la commune de Grez- Doiceau (Belgique) sont intervenus dans la discussion pour nous faire part de leurs expériences (voir l'Agenda)

L'alimentation numérique : une alimentation plus durable dans nos assiettes ? Le thème de la dernière partie était d'étudier comment les nouvelles technologies peuvent soutenir l'établissement d'un modèle plus durable, en limitant ou en annulant l'empreinte négative de nos modèles de production et de consommation sur l'environnement. Pour nous aider à comprendre la question, Isabelle Albert, auteur de "Tech it green. Transformation numérique et transition écologique : construire la double révolution du 21e siècle", COO de Satgana, Doris Marquardt, chargée de programme à la Commission européenne, Direction générale de l'agriculture et du développement rural - Unité B2 - Recherche et innovation, Isabelle Piot-Lepetit, économiste à l'INRAE (l'Institut national de la recherche agronomique) et directrice adjointe de l'Institut Convergences Agriculture Numérique, et Sébastien Weykmans, directeur général de WalDigiFarm.

Pas seulement la migration. La semaine de l'Assemblée générale a été marquée par plusieurs discussions sur la numérisation, la transformation numérique et l'impact des nouvelles technologies sur la vie des citoyens et les processus démocratiques.

Ces sujets ont été principalement abordés dans le cadre du projet DIGITAL - Soutenir l'union démocratique et la citoyenneté active à l'ère numérique lors des deux événements qui ont eu lieu les mardi 22 et jeudi 23 juin.

Les deux événements en ligne, la session d'ouverture et le premier webinaire du 4ème événement international intitulé "L'avenir est numérique", étaient profondément liés à la Conférence sur l'avenir de l'Europe avec des idées visant à analyser comment la révolution numérique que nous vivons va, éventuellement, affecter la démocratie.

Après une introduction de Lisy Piter, responsable de l'AADL et du projet DIGITAL, les panélistes - Virgilio Dastoli, Président du Mouvement Européen Italie, Antonella Valmorbida, Secrétaire Générale de l'AADL et Gilles Pelayo, Chef d'Unité, programme "L'Europe pour les citoyens" - EACEA - se sont concentrés sur les défis posés par la numérisation à l'Union européenne et à son fonctionnement, d'une part, et sur les avantages qu'une telle transformation apporte en termes d'amélioration des services dans la vie quotidienne des citoyens européens, d'autre part.

Les intervenants du deuxième webinaire - Rait Pihelgas, membre du Comité européen des régions ; Ruth-Marie Henckes, coordinatrice du plaidoyer et de la communication - Partenariat européen pour la démocratie ; David Frautschy Heredia, directeur des affaires gouvernementales et réglementaires européennes - Internet Society ; Sofia Caiolo, coordinatrice de la gestion de projet de l'AADL - se sont concentrés sur l'avenir et l'impact de la révolution numérique actuelle sur les citoyens, les organisations de la société civile et l'Union européenne (voir l'agenda).

La semaine de l'Assemblée générale a été marquée par plusieurs discussions sur la question de la numérisation, de la transformation numérique et de l'impact des nouvelles technologies sur la vie des citoyens et les processus démocratiques.

Le jeudi 23 juin, les participants ont été invités à un tour d'horizon sur 3 thèmes liés à la révolution numérique : La jeunesse, les collectivités locales et l'alimentation.

La deuxième journée a été divisée en trois webinaires. Le premier, "Un avenir numérique pour les jeunes" - avec Francesca Passudetti, chef de la délégation italienne Y20 et déléguée de la société des jeunes ambassadeurs ; Thomas Trevisan, responsable des adhésions - Jeunes professionnels en politique étrangère à Bruxelles ; et Janis Fifka, membre du conseil d'administration international du Parlement européen des jeunes - a ouvert le dialogue entre les organisations de la société civile travaillant avec les jeunes, afin de comprendre leur vision d'un avenir numérique où les jeunes représenteraient la partie prenante prédominante.

Par conséquent, lors du deuxième webinaire de la journée, le débat s'est déplacé vers un niveau plus pratique et plus large, s'adressant aux citoyens dans leur ensemble, pour étudier comment les autorités locales exploitent les nouvelles technologies pour améliorer la vie des citoyens en termes d'accessibilité des services. Jonathan Wofsy, Maire de Chevry-cossigny (France) et Pascal Goergen, Echevin de la Participation citoyenne, de l'Etat civil, de la Population, de la Transition numérique, de la Digitalisation, des Relations internationales et des Partenariats de la commune de Grez- Doiceau (Belgique) sont intervenus dans la discussion pour nous faire part de leurs expériences (voir l'Agenda)

L'alimentation numérique : une alimentation plus durable dans nos assiettes ? Le thème de la dernière partie était d'étudier comment les nouvelles technologies peuvent soutenir l'établissement d'un modèle plus durable, en limitant ou en annulant l'empreinte négative de nos modèles de production et de consommation sur l'environnement. Pour nous aider à comprendre la question, Isabelle Albert, auteur de "Tech it green. Transformation numérique et transition écologique : construire la double révolution du 21e siècle", COO de Satgana, Doris Marquardt, chargée de programme à la Commission européenne, Direction générale de l'agriculture et du développement rural - Unité B2 - Recherche et innovation, Isabelle Piot-Lepetit, économiste à l'INRAE (l'Institut national de la recherche agronomique) et directrice adjointe de l'Institut Convergences Agriculture Numérique, et Sébastien Weykmans, directeur général de WalDigiFarm.


L'inclusion des migrants au cœur de la semaine de l'assemblée générale de l'ALDA

Parmi d'autres, deux projets ont eu une importance particulière pendant toute la semaine de l'Assemblée Générale de l'ALDA.

S'attaquant à deux sujets clés également abordés par la Conférence sur l'avenir de l'Europe, à savoir la migration et la transformation numérique, les projecteurs ont été braqués sur les projets LIME - Inclusion professionnelle pour l'emploi des migrants et DIGITAL - Soutenir l'union démocratique et la citoyenneté active à l'ère numérique..

Après l'ouverture officielle, le Festival BUK de Modène a organisé une table ronde interactive sur les "Rôles et responsabilités de l'inclusion des migrants sur le marché du travail". L'événement a été ouvert par Dolinda Cavallo, responsable du projet LIME, qui a donné un aperçu des réalisations globales du projet et a illustré la méthodologie MEIC. Le projet MEIC - Migrants Economic Migration Cluster vise à faciliter l'inclusion des ressortissants de pays tiers sur le marché du travail en s'appuyant sur une approche multipartite et la création de réseaux de clusters.

L'éducation, la formation et l'emploi sont au cœur du programme. Nous espérons donc que le projet LIME et ses résultats apporteront une contribution tangible à la réalisation des objectifs fixés.

Ensuite, le public présent et le public en ligne ont écouté les expériences de Francesca Capuozzo, militante et avocate, qui a donné un aperçu des politiques nationales et européennes en la matière. Les deux dernières interventions ont été tenues par Elena Tanzi, membre de l'association de bénévoles "Porta Aperta Modena" et Francesca Dallatana, responsable du secteur formation et placement de l'association Ciac Onlus.

On Monday June 21st, online this time, we had the chance to participate to the LIME final conference: after 2 years of activity the project, led by CIES onlus, came to its end. The event was introduced by ALDA Secretary General Antonella Valmorbida, who presented the main results and saw the participation of numerous keynote speakers.

Parmi eux, nous soulignons la participation de certains bénéficiaires du projet qui ont présenté leur expérience dans le cadre de projets pilotes mis en œuvre à Rome (Italie). Dans ce cadre, ils ont suivi une série de formations sur l'amélioration des soft-skills et l'entrepreneuriat grâce auxquelles ils ont réussi à trouver un emploi.

Enfin, nous soulignons l'intervention d'Angelique Petrits, commissaire européen chargé des politiques, qui a décrit le plan d'action sur l'intégration et l'inclusion 2021-2027 récemment mis en œuvre. L'éducation, la formation et l'emploi sont au cœur de ce programme. Nous espérons donc que le projet LIME et ses résultats apporteront une contribution tangible à la réalisation des objectifs fixés !

Consultez l'agenda de l'événement.

Parmi d'autres, deux projets ont eu une importance particulière pendant toute la semaine de l'Assemblée Générale de l'ALDA.

S'attaquant à deux sujets clés également abordés par la Conférence sur l'avenir de l'Europe, à savoir la migration et la transformation numérique, les projecteurs ont été braqués sur les projets LIME - Inclusion professionnelle pour l'emploi des migrants et DIGITAL - Soutenir l'union démocratique et la citoyenneté active à l'ère numérique..

Après l'ouverture officielle, le Festival BUK de Modène a organisé une table ronde interactive sur les "Rôles et responsabilités de l'inclusion des migrants sur le marché du travail". L'événement a été ouvert par Dolinda Cavallo, responsable du projet LIME, qui a donné un aperçu des réalisations globales du projet et a illustré la méthodologie MEIC. Le projet MEIC - Migrants Economic Migration Cluster vise à faciliter l'inclusion des ressortissants de pays tiers sur le marché du travail en s'appuyant sur une approche multipartite et la création de réseaux de clusters.

L'éducation, la formation et l'emploi sont au cœur du programme. Nous espérons donc que le projet LIME et ses résultats apporteront une contribution tangible à la réalisation des objectifs fixés.

Ensuite, le public présent et le public en ligne ont écouté les expériences de Francesca Capuozzo, militante et avocate, qui a donné un aperçu des politiques nationales et européennes en la matière. Les deux dernières interventions ont été tenues par Elena Tanzi, membre de l'association de bénévoles "Porta Aperta Modena" et Francesca Dallatana, responsable du secteur formation et placement de l'association Ciac Onlus.

 

On Monday June 21st, online this time, we had the chance to participate to the LIME final conference: after 2 years of activity the project, led by CIES onlus, came to its end. The event was introduced by ALDA Secretary General Antonella Valmorbida, who presented the main results and saw the participation of numerous keynote speakers.

Parmi eux, nous soulignons la participation de certains bénéficiaires du projet qui ont présenté leur expérience dans le cadre de projets pilotes mis en œuvre à Rome (Italie). Dans ce cadre, ils ont suivi une série de formations sur l'amélioration des soft-skills et l'entrepreneuriat grâce auxquelles ils ont réussi à trouver un emploi.

Enfin, nous soulignons l'intervention d'Angelique Petrits, commissaire européen chargé des politiques, qui a décrit le plan d'action sur l'intégration et l'inclusion 2021-2027 récemment mis en œuvre. L'éducation, la formation et l'emploi sont au cœur de ce programme. Nous espérons donc que le projet LIME et ses résultats apporteront une contribution tangible à la réalisation des objectifs fixés !

Consultez l'agenda de l'événement.


Approbation de la Convention de la société civile en séance plénière de la Conférence sur l'avenir de l'Europe

Au cours des derniers mois, l'ALDA, ainsi que 75 organisations membres travaillant au niveau paneuropéen, a travaillé activement à l'élaboration d'une Convention de la société civile sur l'avenir de l'Europe, servant d'interlocuteur clé auprès des institutions de l'UE pour transmettre la voix des citoyens et de la société civile au sein de la Conférence pour l'avenir de l'Europe (CoFoE).

Ces efforts ont finalement été reconnus par le conseil exécutif du CoFoE. Alors qu'au sein de la Convention, les travaux sont bien avancés et que les membres sont sur le point d'entreprendre une vaste campagne de consultation à travers leurs circonscriptions - touchant des millions de citoyens dans tous les domaines de la vie : de l'éducation à la culture, à l'inclusion sociale, à l'environnement, à la gouvernance et à la transparence - sans une vision claire du suivi et de la prise en compte de ces prises de position majeures au sein du CoFoE, ce dernier vient d'être officiellement approuvé pour siéger en plénière.

Les présidents de séance plénière ont offert 5 des 8 sièges réservés aux représentants de la société civile aux membres de la Convention.

Indeed, the Plenary chairs have offered 5 out of the 8 seats reserved for civil society representatives to the Convention members, especially those of the Steering Committee ALDA is part of, to contribute to the meetings & debates alongside citizens and representatives from the others bodies and institutions involved.

Cette initiative, outre la reconnaissance du travail effectué par la Convention, démontre une réelle prise en compte du rôle de la société civile en tant que représentant de la voix des citoyens.

Nous invitons toutes les associations et organisations européennes à suivre le travail et l'agenda de la Convention qui, au-delà de cette représentation continue, assurera une contribution forte à la conclusion du CoFoE.

Enfin, l'ALDA est très heureuse de vous informer que, que vous soyez un simple citoyen, une OSC ou une municipalité locale, vous pouvez nous rejoindre et être un protagoniste actif au sein de la Conférence sur l'avenir de l'Europe

Au cours des derniers mois, l'ALDA, ainsi que 75 organisations membres travaillant au niveau paneuropéen, a travaillé activement à l'élaboration d'une Convention de la société civile sur l'avenir de l'Europe, servant d'interlocuteur clé auprès des institutions de l'UE pour transmettre la voix des citoyens et de la société civile au sein de la Conférence pour l'avenir de l'Europe (CoFoE).

Ces efforts ont finalement été reconnus par le conseil exécutif du CoFoE. Alors qu'au sein de la Convention, les travaux sont bien avancés et que les membres sont sur le point d'entreprendre une vaste campagne de consultation à travers leurs circonscriptions - touchant des millions de citoyens dans tous les domaines de la vie : de l'éducation à la culture, à l'inclusion sociale, à l'environnement, à la gouvernance et à la transparence - sans une vision claire du suivi et de la prise en compte de ces prises de position majeures au sein du CoFoE, ce dernier vient d'être officiellement approuvé pour siéger en plénière.

Les présidents de séance plénière ont offert 5 des 8 sièges réservés aux représentants de la société civile aux membres de la Convention.

Indeed, the Plenary chairs have offered 5 out of the 8 seats reserved for civil society representatives to the Convention members, especially those of the Steering Committee ALDA is part of, to contribute to the meetings & debates alongside citizens and representatives from the others bodies and institutions involved.

Cette initiative, outre la reconnaissance du travail effectué par la Convention, démontre une réelle prise en compte du rôle de la société civile en tant que représentant de la voix des citoyens.

Nous invitons toutes les associations et organisations européennes à suivre le travail et l'agenda de la Convention qui, au-delà de cette représentation continue, assurera une contribution forte à la conclusion du CoFoE.

Enfin, l'ALDA est très heureuse de vous informer que, que vous soyez un simple citoyen, une OSC ou une municipalité locale, vous pouvez nous rejoindre et être un protagoniste actif au sein de la Conférence sur l'avenir de l'Europe


Integration of young third country nationals through cluster networks: how to get at the European level?

On June 9,, ALDA held its 4th and International Capacity Building Workshop within LIME project. The aim of this online event was to discuss the following topic “Migrants’ Labour inclusion: Networks, Cluster Activation and Consolidation” at the European level. In order to do so, various speakers from Italy, Spain, France and Belgium took the floor to discuss two main topics:

  • The self-entrepreneurship and how to set-up a business;
  • The vocation training for migrants’ labour inclusion into the labour market.

Dolinda Cavallo, Project Manager of the LIME project at ALDA, moderated the event, making it participatory and alive through interactions; exchange of ideas;  and sharing of experiences from the participants especially as far as migrants’ labour inclusion concerns.

Besides, the workshop was also the opportunity to discover the LIME project in detail. Loredana Gionne, Head of Cooperation and Co-development Department from CIES Onlus, presented the project, the partners and the two pilot actions in Spain and Italy. The latter two countries highlighted the following good results:

  • In Madrid: 49 participants were trained in the catering sector, 10 were involved in the training on the job, 7 had a job contract after the training. In the end, 14 beneficiaries have found a job without the training on the job!
  • In Rome: 28 participants were trained in the soft skills, 5 trained in technical skills, 12 involved in the training on the job; 14 were involved in the enterprise path, 1 got involved in the national civilian service and last but not least, 1 start-up was established!

The event was the occasion to present the “MEIC - Migrants Economic Integration Cluster methodology”

Afterwards, the event was also the occasion to present the “MEIC – Migrants Economic Integration Cluster methodology” implemented in these two pilot projects and set up within the scope of the LIME project. Considering that half of the participants were not familiar with the concept of cluster and more particularly the “cluster network”, Folco Cimagalli, Full Professor of Sociology of Migrations at LUMSA University presented this paramount notion to promote the swift integration of migrants into the labour market. The presentation focused especially on how the pilot actions in Rome and Madrid implemented this concept and established sustainable clusters of private and public stakeholders.

Moreover, Rossana Cerbone from Confcooperative Roma tackled the issue of “Self-entrepreneurship and social enterprise”, by explaining the methodology and the training path developed by her association. During the pilot action in Rome, Confcooperative Roma identified two main start-ups that could turn into reality: a pastry shop and a cooperative. Specifically, Confcooperative Roma helped them to draft a business plan and to implement their projects. Besides, based on these two examples, the Cooperative illustrated the reasons why migrants should start their own businesses, and more particularly cooperative.

More into depth, access to funding represents a effective tools to allow migrants to create their own start-ups. This specific topic was discussed by David Taquin, from MicroStart. Thus, he introduced the work and missions of MicroStart in helping migrants to create their business while having access to funding. MicroStart works to overcome these obstacles through the implementation of supporting tools, individual coaching sessions, interest-free microcredits, and much more. In order to do so, Microstart has developed partnerships with several public and private stakeholders; which again highlights the importance of networks.

As above-mentioned, the second part of the event focused on “Vocational Training & Migrants labour inclusion into the labour market”. Ivan Toscano, from Cnos Fap, addressed the need to endorse a comprehensive multi-sectoral approach, while emphasising the potential of VET to foster third country nationals integration. Similarly, Margherita Valori from CIES Onlus illustrated the “good labour insertion methodologies”, insisting  on the use of a narrative and biographical approach when it comes to migrants’ labour inclusion. Furthermore, in order to guarantee the effectiveness of interventions, the following aspects are needed: monitoring actions, direct assistance actions, preventive actions, tutoring, and individual coaching.

The discussion then tackled the second country earlier-mentioned: Spain. Berta Ruisanchez from the Spanish association Pinardi, addressed the role of enterprises in improving the migrants’ labour inclusion, and how companies and NGOs should work hand in hand. She presented the toolkit developed by the association in order to raise awareness among enterprises about migrant workers, and to fight stereotypes that often appear as major obstacles to their good integration.

From Spain to France, we met Chloé Schmitt from Kodiko and discovered their “refugee-employee” co-training programme in companies. While presenting their approach, she also emphasised the importance of raising awareness among enterprises and providing them training about stereotypes, cultural differences, etc, and to link their actions with the concept of corporate sustainability and responsibility. The work of Kodiko relies on strong partnerships with enterprises, institutional actors and other NGOs; which was a perfect example of a cluster network.

To conclude the workshop, Cristiana Di Pietro from LUMSA University introduced the EU recommendation paper they will draft, and reminded us how these types of  workshops and shared moments are paramount to better understand how the model of cluster network can be improved and thus better used in the future to promote the swift integration of third countries nationals into the labour market.

ALDA is very pleased to host the LIME Project next meeting within its General Assembly week from June 19, until 25, 2021

On June 9,, ALDA held its 4th and International Capacity Building Workshop within LIME project. The aim of this online event was to discuss the following topic “Migrants’ Labour inclusion: Networks, Cluster Activation and Consolidation” at the European level. In order to do so, various speakers from Italy, Spain, France and Belgium took the floor to discuss two main topics:

  • The self-entrepreneurship and how to set-up a business;
  • The vocation training for migrants’ labour inclusion into the labour market.

Dolinda Cavallo, Project Manager of the LIME project at ALDA, moderated the event, making it participatory and alive through interactions; exchange of ideas;  and sharing of experiences from the participants especially as far as migrants’ labour inclusion concerns.

Besides, the workshop was also the opportunity to discover the LIME project in detail. Loredana Gionne, Head of Cooperation and Co-development Department from CIES Onlus, presented the project, the partners and the two pilot actions in Spain and Italy. The latter two countries highlighted the following good results:

  • In Madrid: 49 participants were trained in the catering sector, 10 were involved in the training on the job, 7 had a job contract after the training. In the end, 14 beneficiaries have found a job without the training on the job!
  • In Rome: 28 participants were trained in the soft skills, 5 trained in technical skills, 12 involved in the training on the job; 14 were involved in the enterprise path, 1 got involved in the national civilian service and last but not least, 1 start-up was established!

The event was the occasion to present the “MEIC - Migrants Economic Integration Cluster methodology”

Afterwards, the event was also the occasion to present the “MEIC – Migrants Economic Integration Cluster methodology” implemented in these two pilot projects and set up within the scope of the LIME project. Considering that half of the participants were not familiar with the concept of cluster and more particularly the “cluster network”, Folco Cimagalli, Full Professor of Sociology of Migrations at LUMSA University presented this paramount notion to promote the swift integration of migrants into the labour market. The presentation focused especially on how the pilot actions in Rome and Madrid implemented this concept and established sustainable clusters of private and public stakeholders.

Moreover, Rossana Cerbone from Confcooperative Roma tackled the issue of “Self-entrepreneurship and social enterprise”, by explaining the methodology and the training path developed by her association. During the pilot action in Rome, Confcooperative Roma identified two main start-ups that could turn into reality: a pastry shop and a cooperative. Specifically, Confcooperative Roma helped them to draft a business plan and to implement their projects. Besides, based on these two examples, the Cooperative illustrated the reasons why migrants should start their own businesses, and more particularly cooperative.

More into depth, access to funding represents a effective tools to allow migrants to create their own start-ups. This specific topic was discussed by David Taquin, from MicroStart. Thus, he introduced the work and missions of MicroStart in helping migrants to create their business while having access to funding. MicroStart works to overcome these obstacles through the implementation of supporting tools, individual coaching sessions, interest-free microcredits, and much more. In order to do so, Microstart has developed partnerships with several public and private stakeholders; which again highlights the importance of networks.

As above-mentioned, the second part of the event focused on “Vocational Training & Migrants labour inclusion into the labour market”. Ivan Toscano, from Cnos Fap, addressed the need to endorse a comprehensive multi-sectoral approach, while emphasising the potential of VET to foster third country nationals integration. Similarly, Margherita Valori from CIES Onlus illustrated the “good labour insertion methodologies”, insisting  on the use of a narrative and biographical approach when it comes to migrants’ labour inclusion. Furthermore, in order to guarantee the effectiveness of interventions, the following aspects are needed: monitoring actions, direct assistance actions, preventive actions, tutoring, and individual coaching.

The discussion then tackled the second country earlier-mentioned: Spain. Berta Ruisanchez from the Spanish association Pinardi, addressed the role of enterprises in improving the migrants’ labour inclusion, and how companies and NGOs should work hand in hand. She presented the toolkit developed by the association in order to raise awareness among enterprises about migrant workers, and to fight stereotypes that often appear as major obstacles to their good integration.

From Spain to France, we met Chloé Schmitt from Kodiko and discovered their “refugee-employee” co-training programme in companies. While presenting their approach, she also emphasised the importance of raising awareness among enterprises and providing them training about stereotypes, cultural differences, etc, and to link their actions with the concept of corporate sustainability and responsibility. The work of Kodiko relies on strong partnerships with enterprises, institutional actors and other NGOs; which was a perfect example of a cluster network.

To conclude the workshop, Cristiana Di Pietro from LUMSA University introduced the EU recommendation paper they will draft, and reminded us how these types of  workshops and shared moments are paramount to better understand how the model of cluster network can be improved and thus better used in the future to promote the swift integration of third countries nationals into the labour market.

ALDA is very pleased to host the LIME Project next meeting within its General Assembly week from June 19, until 25, 2021


L'ALDA, le festival BUK et la municipalité de Modène s'associent pour promouvoir la culture en Europe

A l'occasion de l'événement d'ouverture de l'édition 2021 du BUK Festival, qui s'est tenu samedi 19 juin au "Laboratorio Aperto - Ex AEM" de Modène, l'ALDA - en collaboration avec le Mouvement fédéraliste européen et le Bureau de planification européenne de la municipalité de Modène - a abordé la question de la culture dans le contexte européen. La culture comme valeur ajoutée, comme valeur transversale qui unit, qui crée l'avenir. C'est précisément ce dernier aspect qui a été au cœur du débat : considérer la Conférence sur l'avenir de l'Europe comme une occasion d'écrire ensemble l'Europe de demain.

Les intervenants de la conférence, modérés par Francesco Zarzana - Directeur artistique du festival BUK et Vice-président de l'ALDA, étaient :

  • Antonella Valmorbida – Secrétaire générale de l'ALDA - Association européenne pour la démocratie locale ;
  • Giorgio Anselmi Président du Mouvement fédéraliste européen et de l'Institut d'études fédéralistes "Altiero Spinelli" ;
  • Antonella Buja – Chef du bureau des projets européens, des relations internationales et de la coordination des projets complexes de la municipalité de Modène ; et
  • Giuseppe Caruso – Chef de projet principal Bureau des projets européens, relations internationales et coordination des projets complexes de la municipalité de Modène.

La culture comme valeur ajoutée, comme valeur transversale qui unit, qui crée l'avenir.

Les quatre intervenants ont partagé la vision selon laquelle la culture, qu'il s'agisse du passé commun ou du présent partagé, représente pour l'Italie et pour l'Europe elle-même une source de renaissance et un stimulant pour créer un avenir européen unitaire.

Ainsi, la culture, brillamment exprimée par les nombreux petits et moyens éditeurs actifs au niveau local et participant au Festival BUK, s'ouvre au contexte européen.

Par ailleurs, à l'occasion de l'événement d'ouverture, l'ALDA a souhaité la bienvenue à la Municipalité de Modène en tant que nouveau membre, et a remercié Andrea Bortolamasi - Conseiller pour la Culture, Municipalité de Modène, pour la précieuse contribution apportée à la conférence d'ouverture du Festival BUK.

Cette dernière, enfin, a marqué le début de l'Assemblée Générale de l'ALDA 2021. Les prochains événements du calendrier, retransmis en direct depuis les différents lieux de l'ALDA, tels que Strasbourg et Bruxelles, se concentreront sur le contexte européen, la Conférence sur l'avenir de l'Europe, et ses multiples facettes : du numérique à la migration.

***

Assemblée générale de l'ALDA - Programme

Festival BUK - Programme

Municipalité de Modène

A l'occasion de l'événement d'ouverture de l'édition 2021 du BUK Festival, qui s'est tenu samedi 19 juin au "Laboratorio Aperto - Ex AEM" de Modène, l'ALDA - en collaboration avec le Mouvement fédéraliste européen et le Bureau de planification européenne de la municipalité de Modène - a abordé la question de la culture dans le contexte européen. La culture comme valeur ajoutée, comme valeur transversale qui unit, qui crée l'avenir. C'est précisément ce dernier aspect qui a été au cœur du débat : considérer la Conférence sur l'avenir de l'Europe comme une occasion d'écrire ensemble l'Europe de demain.

Les intervenants de la conférence, modérés par Francesco Zarzana - Directeur artistique du festival BUK et Vice-président de l'ALDA, étaient :

  • Antonella Valmorbida – Secrétaire générale de l'ALDA - Association européenne pour la démocratie locale ;
  • Giorgio Anselmi Président du Mouvement fédéraliste européen et de l'Institut d'études fédéralistes "Altiero Spinelli" ;
  • Antonella Buja – Chef du bureau des projets européens, des relations internationales et de la coordination des projets complexes de la municipalité de Modène ; et
  • Giuseppe Caruso – Chef de projet principal Bureau des projets européens, relations internationales et coordination des projets complexes de la municipalité de Modène.

La culture comme valeur ajoutée, comme valeur transversale qui unit, qui crée l'avenir.

The four speakers shared the vision according to which culture, be it the common past or the shared present, represent for Italy and for Europe itself a source of rebirth and a stimulus to create a unitary European future.

Ainsi, la culture, brillamment exprimée par les nombreux petits et moyens éditeurs actifs au niveau local et participant au Festival BUK, s'ouvre au contexte européen.

Par ailleurs, à l'occasion de l'événement d'ouverture, l'ALDA a souhaité la bienvenue à la Municipalité de Modène en tant que nouveau membre, et a remercié Andrea Bortolamasi - Conseiller pour la Culture, Municipalité de Modène, pour la précieuse contribution apportée à la conférence d'ouverture du Festival BUK.

Cette dernière, enfin, a marqué le début de l'Assemblée Générale de l'ALDA 2021. Les prochains événements du calendrier, retransmis en direct depuis les différents lieux de l'ALDA, tels que Strasbourg et Bruxelles, se concentreront sur le contexte européen, la Conférence sur l'avenir de l'Europe, et ses multiples facettes : du numérique à la migration.

 

***

Assemblée générale de l'ALDA - Programme

Festival BUK - Programme

Municipalité de Modène


Ukraine: Platform for Good Governance and Environmental Protection

ALDA is very pleased to share updated information on the implementation of the project within the programme “Platform for Good Governance and Environmental Protection”, financed by UNDP Ukraine.

Froom a broad perspective, the overall aim of the project is to develop and strengthen the institutional capacity of:

  • Local authorities;
  • Representatives of civil society organisations of pilot communities in community governance, public influence on decision-making, and
  • Implementation of good governance policy using the principles of participatory democracy.

More into depth, the project envisages the delivery of 12 trainings and 12 round tables. Starting with the topic of the first training, the latter took place on June 14, -16, and it was entitled “Introduction of e-democracy in local governance and receiving feedback from the community”.

The overall aim of the project is to develop and strengthen the institutional capacity

The training was attended by 22 representatives from the Local Public Authorities of Luhansk and Donetsk Oblast of Ukraine and by representatives of Civil Society Organisations. Representatives from:

  • UNDP Ukraine;
  • Luhansk and Donetsk Oblast Administrations and
  • ALDA

were among keynote speakers. As far as the second topic concerns, be it "Good governance: clear and transparent reporting by local authorities”, the training was attended by 21 representatives from the same territorial communities.

Overall, training sessions are based on relevant examples from international and national practice, focused on the development of professional competencies of local authorities’ leaders such as: leadership and effective team management skills; the ability to identify problems and set tasks for their solution using tools of time and crisis management. Moreover, throughout the project, each participant has to work on one idea or project (success story) s/he is willing to implement in his/her communities. In order to develop this tasks, participants will be assisted by trainers during the Coaching Sessions, providing also practical advice.

Antonella Valmorbida – Secretary General – and ALDA will also support participants by providing valuable knowledge and tools, while leading several trainings, happening at the beginning of July. This is just the beginning of a great project, more updates in the upcoming months.

ALDA is very pleased to share updated information on the implementation of the project within the programme “Platform for Good Governance and Environmental Protection”, financed by UNDP Ukraine.

Froom a broad perspective, the overall aim of the project is to develop and strengthen the institutional capacity of:

  • Local authorities;
  • Representatives of civil society organisations of pilot communities in community governance, public influence on decision-making, and
  • Implementation of good governance policy using the principles of participatory democracy.

More into depth, the project envisages the delivery of 12 trainings and 12 round tables. Starting with the topic of the first training, the latter took place on June 14, -16, and it was entitled “Introduction of e-democracy in local governance and receiving feedback from the community”.

The overall aim of the project is to develop and strengthen the institutional capacity

The training was attended by 22 representatives from the Local Public Authorities of Luhansk and Donetsk Oblast of Ukraine and by representatives of Civil Society Organisations. Representatives from:

  • UNDP Ukraine;
  • Luhansk and Donetsk Oblast Administrations and
  • ALDA

were among keynote speakers. As far as the second topic concerns, be it "Good governance: clear and transparent reporting by local authorities”, the training was attended by 21 representatives from the same territorial communities.

Overall, training sessions are based on relevant examples from international and national practice, focused on the development of professional competencies of local authorities’ leaders such as: leadership and effective team management skills; the ability to identify problems and set tasks for their solution using tools of time and crisis management. Moreover, throughout the project, each participant has to work on one idea or project (success story) s/he is willing to implement in his/her communities. In order to develop this tasks, participants will be assisted by trainers during the Coaching Sessions, providing also practical advice.

Antonella Valmorbida – Secretary General – and ALDA will also support participants by providing valuable knowledge and tools, while leading several trainings, happening at the beginning of July. This is just the beginning of a great project, more updates in the upcoming months.


L'Europe que nous voulons

Rejoignez l'ALDA pour participer à la Conférence sur le Futur de l'Europe 

Cette année, le 9 mai, nous avons célébré la "Journée de l'Europe", mais ce jour a également marqué le début de l'un des événements les plus remarquables de notre histoire démocratique : le lancement de la Conférence sur l'avenir de l'Europe (CoFoE), avec une session d'ouverture tenue - en format hybride - au Parlement européen, à Strasbourg.

Pourtant, qu'est-ce que la Conférence sur l'avenir de l'Europe ?

La conférence (CoFoE) représente la opportunité pour tous les citoyens européens de discuter et de débattre à la fois des défis et des priorités, et de discuter de la voie future que l'Europe devrait suivre. Ainsi, l'idée sous-jacente est que les trois institutions - qu'il s'agisse du Parlement européen, du Conseil et de la Commission - écouteront les citoyens européens, leurs idées et leurs propositions en ce qui concerne l'avenir de l'Europe.

Une question demeure : "Comment les gens peuvent-ils participer activement à la Conférence ?"

Sur la base d'une approche ascendante et axée sur les citoyens, ces derniers peuvent prendre part à plusieurs conférences et événements, répartis par thèmes. À partir de la plateforme numérique multilingue, les citoyens auront la possibilité de partager leurs idées, d'organiser des événements et de rejoindre certains d'entre eux déjà disponibles sur l' espace participatif en ligne..

En outre, les Panels de citoyens européens, organisés par la Commission européenne, rassembleront des représentants en termes d'âge, de milieu socio-économique, de sexe et d'origine des citoyens ; ils se réuniront régulièrement et fourniront des contributions à la conférence plénière.

Jusqu'à la fin de la conférence, nous avons la possibilité de proposer l' EUROPE QUE NOUS VOULONS !

L'ALDA vous donnera l'opportunité de faire partie de la Conférence, en élevant votre voix et celle des citoyens pour faire de l'Europe celle que nous voulons.

Les principaux thèmes abordés sont :

  • Changement climatique et environnement
  • Santé
  • Une économie plus forte, la justice sociale et l'emploi
  • Une Union européenne plus forte dans le monde
  • Valeurs, droits, État de droit et sécurité
  • Transformation numérique
  • Démocratie européenne
  • Migration
  • Éducation, culture, jeunesse et sport
  • Autres idées

 Si vous êtes une autorité locale :

Vous pouvez joindre l'ALDA et participer à nos projets et faire partie de nos groupes de travail, qui sont officiellement enregistrés comme consultations sur le site officiel de la Commission européenne.

Vous pouvez contacter l'AADL pour obtenir de l'aide pour l'inscription à la plateforme officielle du CoFoE, organiser un événement, élaborer des recommandations. Nous vous aiderons à faire entendre votre voix. Dites-nous ce qui vous intéresse en remplissant ce FORM ou en écrivant un email à alda@alda-europe.eu.

 

Liens utiles:

Consultez le site Les autorités locales membres de l'ALDA.

Découvrez et joignez l'Assemblée Générale de l'ALDA et les Groupes de Travail.

Si vous êtes une association ou un groupe de la société civile.

Vous pouvez joindre l'ALDA et participer à nos projets et faire partie de nos groupes de travail, qui sont officiellement enregistrés comme consultations sur le site officiel de la Commission européenne.

Vous pouvez contacter l'AADL pour obtenir de l'aide pour l'inscription à la plateforme officielle du CoFoE, organiser un événement, élaborer des recommandations. Nous vous aiderons à faire entendre votre voix. Dites-nous ce qui vous intéresse en remplissant ce FORM ou en écrivant un email à alda@alda-europe.eu.

 

Liens utiles:

Consultez le site les organisations de la société civile membres de l'ALDA.

Découvrez et joignez l'Assemblée Générale de l'ALDA et les Groupes de Travail.

 Si vous êtes un citoyen :

Vous pouvez participer à une consultation, présenter votre proposition et engager des discussions sur une ou plusieurs des questions clés mentionnées ci-dessus. Si vous souhaitez jouer un rôle actif dans le processus de consultation mis en place par l'ALDA, veuillez remplir ce FORM et indiquer votre ou vos domaines d'intérêt.

Pour plus d'informations, écrivez un courriel à alda@alda-europe.eu.

L'ALDA, à côté des groupes de travail impliquant les membres, planifie, en coopération avec le programme du Comité des Régions et de la Fondation Bertelsmann, une série de consultations qui auront lieu dans les prochains mois et seront officiellement enregistrées dans la plateforme CoFoE.

En outre, l'ALDA est l'un des membres du comité directeur de la la Convention de la société civile pour l'avenir de l'Europe qui est représentée avec 5 sièges à la Plénière de la Conférence et qui se réunit plusieurs fois pour recueillir les idées et les suggestions des citoyens européens, y compris les vôtres !

L'ALDA organise également des séries d'événements et de consultations grâce à ses réseaux et notamment avec le Mouvement Européen International, le Mouvement Européen Italie, le Mouvement Européen France et le Mouvement Fédéraliste Européen d'Italie.

L'ALDA attend avec impatience la Conférence sur l'avenir de l'Europe, comme une occasion concrète de redémarrer, d'améliorer et de renforcer l'Europe avec ses citoyens !


Projet Valid : Deuxième manifestation internationale "Novo Mesto".

The Valid story continues with great success. The second international event will be held on the 15, and 16, of June 2021 on the Zoom platform, organised by the Volunteer center Novo Mesto.

Dedicated to tools and mechanisms the second international event has one main aim: sharing. Thus, the project partners will create a safe spot for sharing as far as the role of intercultural dialogue concerns, especially in facilitating social inclusion, as well as implementation and monitoring of local development policies.

The second international event has one main aim: sharing

More specifically, it also deals  with methods, tools and good practices to promote social inclusion, civic engagement and intercultural dialogue at local level.

The event is open for experts, facilitators, social workers, volunteers and interested locals. If you interested please register on the following LINK.

You can follow the event on the Zoom Platform.

The Valid story continues with great success. The second international event will be held on the 15, and 16, of June 2021 on the Zoom platform, organised by the Volunteer center Novo Mesto.

Dedicated to tools and mechanisms the second international event has one main aim: sharing. Thus, the project partners will create a safe spot for sharing as far as the role of intercultural dialogue concerns, especially in facilitating social inclusion, as well as implementation and monitoring of local development policies.

The second international event has one main aim: sharing

More specifically, it also deals  with methods, tools and good practices to promote social inclusion, civic engagement and intercultural dialogue at local level.

The event is open for experts, facilitators, social workers, volunteers and interested locals. If you interested please register on the following LINK.

You can follow the event on the Zoom Platform.


Rejoignez l'Assemblée Générale de l'ALDA

Together for the Conference on the Future of Europe

ALDA has co-signed, with other organisations, the Joint Civil Society Declaration so that to create a platform serving not only as a counterpart for the EU institutions, but also to represent citizens and people living in EU.

Le Conference on the Future of Europe, officially launched in Strasbourg on May 9th, and planning to last till spring 2022, involves a great number of Civil Society Organisations, whose expectations are to get further details about what the EU does for them and for all EU citizens as well discussing ad hoc solutions to face future challenges. In addition, the role of the Civil Society Organisations is fundamental in bringing people together, enabling them to become active players, while designing common goals. Thus, one aspect to be discussed during the Conference should be, as stated in the Declaration, “how to reconnect people with the European Union and its institutions”.

The Conference sets itself the goal of giving citizens a greater role in shaping EU policies and ambitions, improving the Union’s resilience to crises, be it economic or health-related. It will create a new public forum for an open, inclusive, transparent and structured debate with Europeans around the issues that matter to them and affect their everyday lives.

Register now to ALDA General Assembly and related events

Registration

The General Assembly week will also host the official launch of the new ALDA Workdansg Groups, an opportunity for our members to share knowledge and develop ideas and projects based on the. main thematic areas ALDA works in. To get more information and sign up to one or more working group, follow this link.

See the comprehensive agenda of the week.

Find below the agenda of the week and sign-up to one or more events:

19 June 2021

The Role of Culture in the European Union

9.30am – 11am, Modena (Italy)

At the BUK Festival opening event, keynote speakers, among whom Antonella Valmorbida, ALDA Secretary General, will address the topic of culture, which will be the fil rouge will guide the conversation. The panel will be followed by a questions and answers session.

Event agenda

Roles and responsibilities of migrants’ inclusion in the labour market

11.30am – 12.30pm, Modena (Italy)

The fil rouge of migration will guide the conversation through questions addressed to the speakers, creating a more dynamic environment. At the end of the presentation a Q&A session will be opened and all attendees will havve the chance to iintract with the panelists.

Event agenda

19 – 20 June 2021

Visit us at the BUK Festival!

All day long, Modena (Italy)

ALDA will be present with a stand during the whole BUK Festival presenting its work, projects and activities. Come and visit us!

Pour savoir en plus

21 June 2021

Final Conference – LIME project

10am – 12pm, Online

LIME – Labour Integration For Migrants Employment – is a 2-year project which aims at promoting the swift integration of young Third Country Nationals – TCNs – (aged 18-29) in the labour market, by implementing the Migrants Economic Integration Cluster – MEIC model all over Europe.

Event agenda

Cooperation between CSOs and the private sector – 1st Working Group meeting

2pm – 4pm, Online

A first meeting of ALDA members subscribed to the ALDA Working Groups with a structure that will be aligned with the CoFoE platform criteria.

Event agendaJoin Working Group

Democracy and local development – 1st Working Group meeting

4pm – 6pm, Online

A first meeting of ALDA members subscribed to the ALDA WG with a structure that will be aligned with the CoFoE platform criteria

Event agendaJoin Working Group

22 June 2021

The future is Digital – DIGITAL project, 5th International event

10am – 12.30pm, Online

The project promotes collaboration among policy-makers and citizens from 15 countries, to stimulate democratic and civic participation across Europe, and to support democratic Union in the digital era.

Event agenda

Environment – 1st Working Group meeting

2pm – 4pm, Online

A first meeting of ALDA members subscribed to the ALDA Working Groups with a structure that will be aligned with the CoFoE platform criteria.

Event agendaJoin Working Group

Digitalisation – 1st Working Group meeting

4pm – 6pm, Online

A first meeting of ALDA members subscribed to the ALDA Working Groups with a structure that will be aligned with the CoFoE platform criteria.

Event agendaJoin Working Group

23 June 2021

DIGITAL project – Webinars

10am – 3.15pm, Online

The project promotes collaboration among policy-makers and citizens from 15 countries, to stimulate democratic and civic participation across Europe, and to support democratic Union in the digital era.

The event will be made of 3 panels: (1) A youth digital future; (2)Digital for citizens; (3) Digital food: a more sustainable future on our plates?

Event agenda

1st panel – A youth digital future

10am – 11.30am, Online

Often the future is represented by the youth: this is the opportunity to have a panel discussion with youth organisations and listen to their point of view.

2nd panel – Digital for citizens

11.30am – 12.45pm, Online

Focusing on the local level, this session will explore how digitalisation is an opportunity and a challenge for local authorities.

 

3rd panel – Digital food: a more sustainable food on our plates?

2pm – 3.15pm, Online

Our production and consumption patterns leave a negative environmental footprint, but digital technologies can play a key role in finding solutions.

Eastern P’Ship/Russia and Central Asia Cooperation – 1st Working Group meeting

2pm – 4pm, Online

A first meeting of ALDA members subscribed to the ALDA Working Groups with a structure that will be aligned with the CoFoE platform criteria.

Event agendaJoin Working Group

South Eastern Europe Cooperation – 1st Working Group meeting

2pm – 4pm, Online

A first meeting of ALDA members subscribed to the ALDA Working Groups with a structure that will be aligned with the CoFoE platform criteria.

Event agendaJoin Working Group

Middle East, Africa and Turkey Cooperation – 1st Working Group meeting

2pm – 4pm, Online

A first meeting of ALDA members subscribed to the ALDA Working Groups with a structure that will be aligned with the CoFoE platform criteria.

Event agendaJoin Working Group

24 June 2021

Réunion du Conseil d'administration

3.30pm – 7pm, Online & Vicenza (Italy)

ALDA Governing Board members will gather to discuss about key issues and next activities.

25 June 2021

ALDA Ordinary Annual General Assembly

10am – 1pm, Online

The Annual General Assembly of ALDA, to update and ask for members’ contribution about the present situation of the Association and future plans

The related documents will be sent via email to the ALDA Members only

The Organised Civil Society role in the Conference on the Future of Europe

2pm – 4pm, Online

Public conference organised by ALDA on the role of Civil Society Organization and the organised civil society world towards the Conference on the Future of Europe. Panelist form the European Institutions and the European Organised Civil Society will discussing the added value and fundamental role of an active civil society participation, and tackling the key issues of citizens participation for the future of Europe.

Event agendaJoin Conference